« Pas de traitement de faveur » pour ce détenu soutenu par Kim Kardashian

AFP / M. Ngan

Malgré le soutien public que lui a apporté Kim Kardashian West, Brendan Dassey, en prison depuis ses 16 ans et qui demande aujourd’hui une réduction de peine, ne bénéficiera pas d’un traitement de faveur, a indiqué le gouverneur Tony Evers. 

Condamné à la perpétuité et clamant son innocence, Brendan Dassey peut compter sur un nouveau soutien, et non des moindres, dans son combat pour obtenir une libération anticipée : celui de Kim Kardashian. Mais malgré sa notoriété, le gouverneur du Wisconsin ne semble pas enclin à faire une exception, rapporte le magazine américain TMZ.

Brendan Dassey est incarcéré depuis treize ans pour le meurtre, en 2005, de la photographe Teresa Halbach. Il n’avait que 16 ans à l’époque de sa condamnation. Steve Avery, son oncle, avait lui aussi été inculpé et condamné pour ce crime. Le jeune homme, au QI assez limité, avait été condamné à la prison à vie.

Son histoire avait été reprise dans la série-documentaire de Netflix « Making a murderer », qui l’avait fait connaître du grand public. Dans l’épisode, Dassey est dépeint comme une victime de circonstances, un jeune homme qui n’avait pas les capacités mentales pour commettre un crime aussi brutal, pointe TMZ.

« Je veux rentrer à la maison »

Aujourd’hui, Dassey, son avocat ainsi que des militants ralliés à sa cause clament son innocence et demandent sa libération.

Début octobre, l’avocat de Dassey a officiellement demandé au gouverneur une grâce, ou du moins commutation de peine pour son client. Il a diffusé une lettre que Dassey a adressée au nouveau gouverneur du Wisconsin, le démocrate Tony Evers. Il appelle à la clémence et demande une libération anticipée.

« Je vous écris pour demander une grâce car je suis innocent et je voudrais rentrer à la maison. Je voudrais prendre soin de ma mère et un jour, avoir un fils et une fille », écrit Brendan Dassey, dans cette missive au style très enfantin.

Kim Kardashian ne fera aucune différence

Kim Kardashian West a relayé cette demande auprès de ses 62 millions de followers sur Twitter. À son tour, la star a imploré le démocrate : « S’il vous plaît gouverneur, lisez cette lettre ! »

Malgré le soutien – de poids – de Kim Kardashian, le gouverneur est resté imperturbable. Un porte-parole de Tony Evers a confié au magazine américain TMZ que le gouverneur est bien conscient du soutien de la star, mais que le cas de Dassey sera traité de la même manière et avec la même attention que tous les autres.

Star engagée

Kim Kardashian est déjà parvenue à faire libérer, ou du moins à réduire la peine de prison, d’une quinzaine de détenus. La semaine dernière, un détenu, condamné à vie et soutenu par Kim, a été libéré après avoir passé 23 années de sa vie derrière les barreaux.

Malheureusement pour Brendan Dassey, son dossier ne comptera peut-être pas parmi les victoires de la célébrité.

Kim Kardashian, qui s’est lancée dans des études d’avocate, plaide pour une réforme massive du système pénal et carcéral aux États-Unis.