La synagogue de Halle visée par une fusillade qui a fait deux victimes

AFP / R. Hartmann

Les auteurs d’une fusillade à Halle en Allemagne ont tenté mercredi de pénétrer dans une synagogue où se trouvaient plusieurs dizaines de personnes mais en ont été empêchés par les mesures de sécurité, a indiqué le responsable de la communauté juive locale. La fusillade a fait deux victimes.

Les mesures de sécurité à l’entrée de l’édifice religieux « ont permis de résister à l’attaque », a déclaré Max Pivorozki au magazine Der Spiegel, précisant « 70 à 80 personnes » se trouvaient à l’intérieur en ce jour de célébration de la fête juive Yom Kippour. Le parquet antiterroriste a été saisi.

Deux personnes ont trouvé la mort mercredi dans une fusillade qui a éclaté à Halle, en Allemagne. Plusieurs assaillants se sont échappés en voiture, a indiqué une porte-parole de la police locale. Une personne a été interpellée, a annoncé la police sur Twitter.

La police demande aux habitants de rester vigilants. La gare centrale de la ville de Halle (Land de Saxe-Anhalt) est fermée dans le cadre des recherches policières, a signalé l’opérateur ferroviaire Deutsche Bahn.

Des tirs ont également été échangés à Landsberg, ville proche de Halle, a signalé une porte-parole de la police sans donner davantage de détails. Selon un témoin des faits, les tirs ont notamment visé un restaurant turc et une grenade aurait également été lancée, en ce jour de Yom Kippour dans un cimetière juif à proximité.

Vigilence renforcée 

La police a renforcé sa présence autour des synagogues de Dresde et de Leipzig, au sud-est de la ville de Halle, où s’est produite mercredi midi une fusillade qui a coûté la vie à deux personnes, a-t-elle indiqué. Les auteurs sont en fuite mais un suspect a pu être appréhendé vers 13h30.

Cinq policiers armés de mitraillettes stationnent ainsi devant la synagogue de Leipzig, a rapporté l’agence de presse allemande DPA.

La police attend d’en savoir plus sur la fusillade, qui s’est produite en pleine fête juive de Yom Kippour, avant d’envisager de nouvelles mesures. Le quotidien allemand Bild rapporte en outre que les tireurs auraient tenté d’entrer dans la synagogue, alors que 70 à 80 fidèles s’y trouvaient selon un décompte du président de la communauté juive de Halle, Max Privorotzki, cité par le journal der Spiegel.

Sur les sites des médias locaux et les réseaux sociaux fleurissent par ailleurs des vidéos d’un assaillant en habits militaires qui fait feu depuis une voiture, au milieu de la rue.