La cigarette électronique a déjà fait 18 morts aux États-Unis

AFP / E. Hambach

Le bilan de l’épidémie de maladies pulmonaires liées à la consommation de cigarettes électroniques aux Etats-Unis est passé jeudi à 18 morts et 1.080 malades, ont annoncé les Centres de contrôle et de prévention des maladies (CDC). L’âge médian des personnes décédées est de 49 ans et demi, a dit Anne Schuchat, mais 80% des malades ont moins de 35 ans.

La semaine dernière, le nombre de morts recensés était de 12, avec 805 malades. L’augmentation est due à la reclassification de cas anciens ainsi qu’à de nouveaux cas se présentant dans les hôpitaux.

«Malheureusement, l’épidémie (…) continue à un rythme rapide», a déclaré Anne Schuchat, haute responsable des CDC, lors d’une conférence téléphonique avec la presse. «Nous n’observons pas de baisse dans l’occurrence de nouveaux cas».

Le THC en cause

78% des malades pour lesquels des informations sont disponibles ont indiqué avoir consommé des recharges de vapoteuses au THC, l’agent psychoactif du cannabis. «Le marché noir nous préoccupe beaucoup», a dit Anne Schuchat.

Plus de 400 échantillons sont dans les mains de l’agence fédérale FDA qui les analyse dans l’espoir de trouver l’ingrédient ou les ingrédients susceptibles d’avoir causé les lésions pulmonaires, parmi les nombreux additifs, solvants, huiles et arômes ajoutés dans les e-liquides.

«Nous avons l’impression qu’il y a beaucoup de choses mauvaises dans les produits de vapotage et d’e-cigarettes», a ajouté la responsable. «Les échantillons que nous analysons donnent des résultats différents, et aucune substance unique n’a été identifiée», a dit Judy McMeekin, de la FDA.

Les concentrations en THC des e-liquides testés varient de 14 à 76%, selon elle. L’âge médian des personnes décédées est de 49 ans et demi, a dit Anne Schuchat, mais 80% des malades ont moins de 35 ans.