Végan, végétarien, végétalien, flexitarien: quelles différences ?

Ph. Unsplash

Végan, végétarien, végétalien, flexitarien… Pas toujours facile d’y voir clair dans ces régimes alimentaires qui rejettent, totalement ou majoritairement, la consommation de viande. Tour d’horizon de ces notions un peu floues pour les non-initiés.

La consommation de viande est de plus en plus remise en question au sein de nos sociétés, tant au niveau de la qualité que de la quantité. Certains font le choix de ne plus consommer de viande, pour des raisons qui peuvent être variées: bien-être animal, protection du climat, protection de la biodiversité, religion… ou pour des raisons liées à leur santé ou même à leur portefeuille.

Certains ont réduit leur consommation de viande et n’est consomment que de temps en temps. Ce sont les flexitariens. D’autres l’ont définitivement bannie de leur alimentation: les végans, végétariens et végétaliens. Qu’est-ce qui différencie exactement tous ces régimes?

Végétarien

Le végétarien ne mange pas de viande, pas de chaire animale. Il exclut donc de son régime la viande rouge ou blanche, mais aussi le poisson et les fruits de mers. De manière générale, il rejette tous les produits qui ne sont obtenus que par l’abattage des animaux.

Il existe des variantes au sein même de ce régime. Ainsi, un végétarien peut consommer des produits issus des animaux comme du fromage ou du lait et des œufs. On parle dans ce cas d’ovo-lacto-végétarien (ou ovo-végétarien s’il ne consomme que des œufs, ou lacto-végétarien s’il s’autorise les produits laitiers). En outre, certaines personnes se considèrent pesco-végétarienne, c’est-à-dire qu’elles adoptent un régime qui exclut la viande rouge et blanche mais autorise le poisson et les fruits de mer.

Végétalien

Le végétalien ne mange uniquement que des aliments d’origine végétale. Il ne consomme aucun produit qui soit d’origine animale. C’est-à-dire qu’il exclura de son alimentation les viandes et poissons, évidement, mais aussi les œufs, le lait, le miel, la gélatine…

Végan

Le véganisme est davantage un mode de vie qu’un régime alimentaire. Il vise la protection absolue des animaux, dans tous les domaines. Côté alimentation, ils adoptent le régime des végétaliens. Mais en plus, les végans excluent de leur quotidien tout ce qui est issu de l’animal et de son exploitation.

Par exemple, ils ne portent ni laine ni soie, ni bien évidemment de fourrure, cela va sans dire. Ils ne possèdent aucun produit en cuir animal. Ils n’utilisent aucun cosmétique ou produit testé sur les animaux, ou contenant des substances animales (comme la cire d’abeille). Le véganisme est une attention au bien-être animal portée dans toutes les facettes de la vie, y compris dans le divertissement. Par exemple, les végans s’opposent fermement aux animaux exploités sur les foires, dans les cirques, dans les zoos…

Flexitarien

On pourrait définir le flexitarien comme un végétarien qui mange occasionnellement de la viande. Il n’y a pas de règle stricte qui définit le flexitarisme. Ni totalement végétarien ni entièrement carnivore, c’est aussi un régime qui peut servir la transition d’un régime à l’autre.

Bon nombre d’adeptes du flexitarisme le sont par conviction idéologique liées au climat et à l’environnement. Ils réduisent donc de manière significative leur consommation de viande, sans pour autant tirer un trait définitif sur celle-ci. En outre, les flexitariens sont souvent attentifs à ce que la viande qu’ils consomment, occasionnellement, soit durable.

Le flexitarisme est aussi un régime souple et donc relativement simple à adopter dans la pratique. Par exemple, le flexitarien peut être «végétarien» chez lui, mais s’autoriser à avoir de la viande dans son assiette lorsqu’il est invité à l’extérieur, ou au restaurant.