Journée sans voiture à Bruxelles et ailleurs ce dimanche

Belga / H. Kaghat

Bruxelles, mais aussi plusieurs autres villes wallonnes et belges vivent une grande partie de ce dimanche sans voiture.

Point d’orgue de la semaine européenne de la mobilité, le dimanche sans voiture a lieu ce 22 septembre dans plusieurs villes belges, dont principalement Bruxelles. L’ensemble du territoire de la Région bruxelloise est en effet fermé au trafic automobile de 9h30 à 19h, permettant aux adeptes de la mobilité douce d’investir les grands boulevards de la capitale.

Les réseaux Stib et De Lijn sont gratuits à Bruxelles et les fréquences dominicales de passage des véhicules renforcées. La SNCB propose un «Mobility ticket», pour 6 euros aller-retour depuis et vers n’importe quelle destination en Belgique. Laisser sa voiture dans un parking payant de la SNCB ne coûte qu’1 euro aujourd’hui.

Des exceptions

«Le dimanche sans voiture s’applique à tout le monde, excepté transports en commun, taxis, autocars, services de secours, personnes handicapées munies de la carte, corps diplomatiques et véhicules d’utilité publique», précise Bruxelles Mobilité. «La vitesse maximum est limitée partout à 30 km/h». Les vélos électriques rapides, capables d’atteindre des vitesses de 45 km/h, considérés comme des cyclomoteurs, doivent également obtenir une dérogation.

La journée sera ponctuée de nombreux événements festifs et d’actions de sensibilisation aux enjeux sociétaux que constituent la mobilité.

Près de 50 villes et communes du nord du pays, dont les 13 grands centres urbains, organisent leur dimanche sans voiture. Dans le sud du pays, seules les communes de Mons (de 10 à 22 heures), d’Ath (de 10 à 18 heures), et de Libramont (de 10 à 18 heures) participent au mouvement.