Quatre morts par balle en 24 heures dans des villes arabes israéliennes

La police israélienne a indiqué samedi enquêter sur quatre morts par balle survenus la veille dans des villes arabes israéliennes, où la criminalité a été un sujet au coeur de la campagne des récentes législatives. Selon la police, deux personnes ont été tuées et une autre grièvement blessée aux environs de minuit vendredi à Basmat Tabun, une ville bédouine au nord-ouest de Nazareth, dans ce qui semble être une dispute entre des familles.
« La police enquête sur les circonstances » du meurtre, a-t-elle indiqué, sans donner plus de détails.
Citant des témoins, le journal Maariv a indiqué qu’un jeune homme avait ouvert le feu sur les invités d’un mariage.
Dans un autre incident, un homme de 38 ans a été abattu vendredi soir alors qu’il conduisait près de la ville arabe de Yassif, dans le nord d’Israël, selon la police.
A environ 50 km de là, dans le village de Mousmous, un autre homme a été retrouvé abattu dans sa voiture vendredi.
La police n’a pas donné plus d’informations et un tribunal a interdit la publication de détails sur les morts retrouvés à Yassif et Mousmous.
Lors des législatives de mardi, la « Liste unie » des partis arabes israéliens a obtenu 13 sièges, selon des résultats quasi définitifs qui placent la formation en troisième position.
Ayman Odeh, à la tête de cette liste, a indiqué sur Twitter samedi que sa priorité serait de lutter contre la violence endémique dans les localités arabes israéliennes.
« Les élections sont terminées, mais le fléau du crime continue dans la société arabe. Quatre personnes tuées en 24 heures », a-t-il écrit.
« C’est le premier problème auquel nous nous attaquerons. Nous n’avons pas d’autre choix que de ramener la sécurité dans nos rues et de vivre dans une société sans armes », a-t-il ajouté.
La police israélienne a indiqué par ailleurs qu’une autre fusillade avait éclaté dans la nuit dans le village bédouin de Kammaneh (nord).
« La police qui menait une opération à Kammaneh avant l’aube a essuyé des tirs et un officier a été légèrement blessé », a-t-elle rapporté, précisant que quatre suspects avaient été arrêtés.
Les Arabes israéliens, descendants des Palestiniens restés sur leurs terres à la création d’Israël en 1948, représentent environ 20% des neuf millions d’habitants du pays et dénoncent des discriminations par rapport à la majorité juive.

source: Belga