A l’UZ Brussel, une incision de 5 cm remplace une opération à cœur ouvert

BELGA PHOTO FRANS STEENHOUDT

L’UZ Brussel propose aux patients âgés présentant un rétrécissement de la valve aortique de pratiquer une intervention minimale invasive pour la traiter.

Le chirurgien ne doit plus ouvrir le sternum, ce qui permet une revalidation et une reprise des activités plus rapides ainsi qu’une diminution du risque d’infections. L’hôpital proposera également cette option aux patients de moins de 70 ans.

Plus besoin d’ouvrir le sternum

Le remplacement d’une valve aortique est l’une des opérations les plus fréquentes en chirurgie cardiaque. Le chirurgien ouvre ordinairement le sternum pour arriver au cœur et à la valve, tandis que le cœur est arrêté temporairement et qu’une machine « coeur-poumons » prend le relais.

BELGA PHOTO FRANS STEENHOUDT

« Chez les personnes âgées, cela fait déjà depuis 2013 que nous réalisons un remplacement de la valve aortique avec une valve sans suture. La durée de l’opération est nettement plus courte, avec moins de complications en conséquence. L’accès à la valve aortique que nous utilisons depuis le début de cette année est encore plus petit. Nous faisons cela via une petite incision de 5 cm entre les côtes de la cage thoracique droite », précise le Dr. Jan Nijs, du service de chirurgie cardiaque de l’UZ Brussel. La cicatrice est nettement plus petite et les patients ont aussi beaucoup moins mal.

Une option pour les patients de moins de 70 ans

Sur base de l’expérience acquise, l’équipe de cardiologie proposera également cette option aux patients de moins de 70 ans. La sténose de la valve aortique est surtout retrouvée chez des personnes âgées ou ayant une anomalie congénitale de la valve aortique. Elle est provoquée par la calcification de la valve. Comme la valve aortique ne s’ouvre plus correctement, le cœur doit travailler davantage pour pomper le sang du cœur via l’aorte et l’envoyer dans le corps.