Le Guatemala est devenu un producteur de cocaïne, s’inquiète le gouvernement

Le Guatemala est devenu un producteur de cocaïne, s’inquiète le gouvernement de ce pays centroaméricain où ont été découverts dernièrement des plantations de coca et des laboratoires clandestins de fabrication de la drogue. « En raison de la découverte de champs plantés de coca, le Guatemala devient un pays producteur de cocaïne », a averti mercredi le ministre de l’Intérieur guatémaltèque, Enrique Degenhart, en conférence de presse.
Des plantations et trois laboratoires clandestins ont été détruits avec le concours de l’armée. La dernière installation a été démantelée le 12 septembre dans un village de montagne de la région caraïbe. Ces opérations ont été menées à la faveur de l’état de siège déclaré dans 22 villages après que trois soldats eurent été tués le 3 septembre par des trafiquants de drogue présumés.
« Cela met le Guatemala dans une situation totalement différente du point de vue de la sécurité régionale: nous ne sommes plus seulement un pays de transit » pour le trafic de drogue, majoritairement à destination des Etats-Unis, a souligné le ministre.
« Nous mettons sur pied une stratégie très dure avec les autorités américaines de lutte contre la drogue », a assuré M. Degenhart.
Cinq hélicoptères arrivés mardi au Guatemala après maintenance aux Etats-Unis seront affectés à la police guatémaltèque pour lutter contre la production et le trafic de cocaïne, a-t-il indiqué.
Les cartels de trafic de cocaïne utilisent toute l’Amérique centrale, dont le Guatemala, pour y faire transiter la drogue et y blanchir l’argent du trafic.

source: Belga