Une fillette de 10 ans victime d’une amibe dévoreuse de cerveau

Ph. Twitter

La petite Lily Mae, 10 ans, est entre la vie et la mort après avoir nagé dans le fleuve Brazos, au Texas. Elle a contracté une infection rare causée par une amibe d’eau douce.

Cette amibe de type «naegleria fowleri», plus communément appelée « amibe mangeuse de cerveau », est entrée dans le nez de la fillette alors qu’elle nageait dans ce fleuve texan. Elle a ensuite provoqué une méningo-encéphalite.

Sept jours après s’être baignée, Lily a commencé à ressentir un fort mal de tête accompagné de fièvre. Ses parents l’ont d’abord emmenée dans un hôpital local mais son état se détériorant si rapidement, la fillette a dû être transportée en urgence dans un hôpital spécialisé, à Forth Worth.

Espoir et prières

Cette infection est souvent fatale mais la petite Lily luttait toujours, six jours après son hospitalisation. «La plupart des gens infectés décèdent entre le troisième et le cinquième jour», indiquent les parents de la fillette, qui croient toujours en un possible rétablissement de leur fille.

Les proches de Lily se sont rassemblés devant l’hôpital afin de prier pour sa survie. Les médecins sont quant à eux restés très discrets sur l’état de santé de Lily.

Messages de prévention

Même si le cas de Lily est très rare, les autorités sanitaires de la région ont multiplié les messages de prévention, tout en essayant de rassurer la population. «L’amibe naegleria fowleri est présente dans toutes les eaux douces du Texas, mais aussi ailleurs aux États-Unis. Toutefois, il n’y a pas d’étendue d’eau qui présenterait davantage de risque par rapport à une autre. Les cas sont extrêmement rares, malgré les millions de personnes qui nagent dans les lacs et les rivières chaque année», ont-elles indiqué.