Il arrive avec un clown à son entretien de licenciement

AFP / U. Ruiz

Un employé Néo-Zélandais a voulu égayer une journée qui s’annonçait maussade. Pressentant qu’il allait être mis à la porte, il a fait venir un clown à son entretien de licenciement.

Joshua travaillait dans une agence de publicité lorsqu’il a reçu un mail de son supérieur qui n’augurait rien de bon. Vu le message plutôt très pessimiste, il s’attendait au pire et ne s’était pas trompé : le seul point à l’ordre du jour de la réunion était bel et bien son renvoi.

La loi néo-zélandaise autorise les travailleurs à se rendre accompagné à ce type de réunions.  Habituellement, c’est plutôt un délégué syndical ou un avocat qui endosse ce rôle. Mais Joshua a préféré faire autrement …

«Je trouvais préférable de venir avec un professionnel, et j’ai donc payé 200 $ pour embaucher un clown», explique simplement Joshua au New Zealand Herald.

Joe le Clown était donc chargé de détendre l’atmosphère, habituellement plutôt tendue lors de ces réunions de licenciement. Ravi d’assurer une mission qui le changeait des fêtes d’anniversaire d’enfants, il a assuré son rôle à la perfection : animaux en ballons gonflables, mimes, … Le New Zealand Herald a diffusé une photographie prise lors de cette réunion insolite.

Forcément, lorsque l’on s’apprête à virer un publicitaire créatif, humoriste amateur de surcroit, il ne fallait pas s’attendre à une réunion classique ! Suite à cet entretien, Joshua est donc reparti sans emploi, mais avec un ballon licorne à la main.