La sieste permettrait de réduire les arrêts cardiaques et les attaques

Unsplash / B. Mars

Une étude prouve que faire la sieste deux fois par semaine réduit de 48% le risque de crise cardiaque ou d’attaque. Avoir des nuits de huit heures et faire des siestes de temps en temps vous aiderait donc à vivre plus longtemps. 

Les scientifiques l’affirment, les personnes qui font des siestes de 40 minutes deux fois par semaine ont quasiment deux fois moins de chances de faire une attaque que ceux qui ne font jamais la sieste. Toutefois, faire cela plus de deux fois par semaine n’a pas d’autre effet bénéfique sur le coeur. l’explication, c’est que le manque de sommeil augmente les risques d’athérosclérose, qui est une maladie touchant les artères de gros et moyen calibre et caractérisée par l’apparition de plaques d’athérome.

Il s’agit d’une étude menée par l’hôpital universitaire de Lausanne en Suisse sur 3.400 personnes âgées entre 35 à 75 ans. L’institut a cherché à faire un lien entre la fréquence des siestes ainsi que leurs durées et le risque d’attaque. Durant cinq ans, l’établissement a recensé 155 arrêts cardiaques qui concernaient bien plus souvent les personnes ne consacrant pas de temps à ces moments. C’est surtout les personnes de plus de 65 ans qui ne dormaient pas assez qui étaient concernées.

« Un rythme de vie sain »

« Ceux qui font des siestes deux fois par semaine ont un rythme de vie plus sain et organisent mieux leurs temps. Toutefois, ceux qui font la sieste plus souvent risquent plus d’être malades. Cela signifie que l’intention de faire la sieste de temps en temps à un effet bénéfique sur notre organisme », a détaillé le Pr. Naveed Sattar. « Le mieux, c’est d’avoir des bonnes nuits régulièrement et de suivre un rythme de vie sain, avec des niveaux d’activité décents », a conclu le spécialiste.