Un chanteur marocain affirme que « celui qui ne tabasse pas sa femme n’est pas un homme »

Capture Chada TV

Dans une interview datant de fin juin mais dénoncée aujourd’hui par de nombreux internautes sur les réseaux sociaux, un chanteur marocain populaire a tenu des propos scandaleux sur la violence faites aux femmes.

La vidéo d’une interview du chanteur Adil El Miloudi, datant du 29 juin mais qui ressort aujourd’hui, fait grand bruit au Maroc et en France. Dans cette interview pour la chaîne Chada TV, le chanteur explique calmement que « celui qui ne tabasse pas sa femme n’est pas un homme », provoquant des éclats de rire et des applaudissements dans le public.

Et comme si cette phrase n’était pas suffisamment choquante, Mr Miloudi a décidé d’aller encore plus loin en racontant continuer à battre sa femme: « Un jour j’ai tabassé ma femme en Espagne, ils m’ont mis en garde à vue avant de me relâcher (…). Au Maroc, cela est normal, chacun peut faire ce qu’il veut de sa femme, la frapper, la tuer ».

Mal à l’aise devant ces propos, l’animateur tentera de lui faire retrouver la raison en expliquant que « partout dans le monde, il ne faut pas frapper sa femme ». L’autre invité du plateau, Samy Nacéri, semble, lui, s’amuser des remarques du chanteur. Habitué des affaires judiciaires, celui qui a été révélé par la saga Taxi avait notamment été placé en garde à vue en 2014 pour avoir menacé une femme avec un couteau. Des faits pour lesquels aucune plainte n’avait finalement été déposée.

Quant à Adil El Miloudi, il n’en est pas à sa première polémique. En 2018, il avait par exemple pris la défense de Saad Lamjarred, un chanteur mis en examen deux fois pour viol en deux ans, lors d’un live Facebook

Une étude publiée en mai dernier et épinglée par BFM TV révèle qu’au Maroc, plus d’une femme sur deux (54,4%) est victime de violence.