Il ne mange que des frites et des chips et devient aveugle

AFP / Philippe Huguen

Un jeune britannique est aujourd’hui aveugle car il n’a jamais rien mangé d’autres que des frites, des chips et du pain blanc, selon Metro UK.

Des chercheurs de l’hôpital Bristol Eye ont expliqué que le garçon s’était d’abord rendu chez son médecin à 14 ans pour se plaindre de fatigue. Il avait été étiqueté « mangeur capricieux » et des tests ont montré qu’il présentait de faibles taux de vitamine B12 et une anémie macrocytaire, soit une affection entraînant des globules rouges plus grands que la normale.

Après avoir reçu des injections de vitamine B12 et des conseils diététiques, le garçon a été renvoyé chez lui. Après avoir quitté l’école primaire, l’adolescent ne s’est plus mis à manger que du pain blanc, des frites et des chips Pringles. A l’occasion, il lui arrivait de manger également une saucisse ou une tranche de jambon.

C’est un an plus tard qu’il est retourné chez son médecin car son ouïe déclinait et sa vue se détériorait sans que l’on comprenne pourquoi. À 17 ans, ce jeune de Bristol est devenu complètement aveugle. Il a alors admis qu’il n’avait jamais mangé de fruits ni de légumes.

Des carences multiples

Selon un rapport publié dans les Annals of Internal Medicine, des médecins ont découvert qu’il souffrait de carences en vitamine B12 et D, ainsi que d’une densité minérale osseuse réduite, de faibles concentrations de cuivre et de sélénium et d’une teneur élevée en zinc.

« Le patient a avoué que, depuis l’école, il avait évité les aliments avec une certaine texture et ne mangeait que des frites, des Pringles, du pain blanc, des tranches de jambon et des saucisses », peut-on lire dans le rapport.

Lorsque les médecins ont compris d’où venait le mal, il était déjà trop tard pour ses yeux. « Les risques d’une mauvaise santé cardiovasculaire, de l’obésité et du cancer associés à la consommation de malbouffe sont bien connus, mais une mauvaise alimentation peut également endommager de manière permanente le système nerveux, en particulier la vision », a expliqué le rapport. « C’est rare dans les pays développés. La maladie est potentiellement réversible si elle est dépistée tôt. Mais si elle n’est pas traitée, elle conduit à la cécité permanente. »