Goffin totalement impuissant face à Federer

Belga / Y. Jansens

David Goffin n’a rien pu face à Roger Federer en 8e de finale de l’US Open de tennis, quatrième et dernière levée du Grand Chelem de l’année, sur le ciment de Flushing Meadows, à New York.

Le Liégeois, 15e mondial, s’est en effet incliné en trois sets face au Suisse, 3e joueur du monde, 6-2, 6-2, 6-0 en à peine plus d’une heure de jeu (1h18 minutes).

David Goffin, 28 ans, pensait avoir bien entamé son 9e duel face au Bâlois en lui prenant son service pour mener 1-2, mais la réaction du Suisse, 38 ans, fut cinglante ne laissant plus rien à son adversaire jusqu’à la fin d’un premier set remporté 6 jeux à 2 en 26 minutes.

Le deuxième set profitait encore à Roger Federer qui réussissait le break dans le 4e jeu pour mener 3 à 1. La réaction du numéro 1 belge était cependant immédiate (3-2), mais brève. Il ne pouvait enchaîner avec sa mise en jeu (4-2). C’en sera fini, déjà, des espoirs de Goffin dans ce deuxième set qu’il lâchait en 32 minutes (6-2).

Une démonstration

La démonstration helvétique se poursuivait dans le troisième set avec un nouveau break très tôt dans le match pour autoriser Federer à mener 3 jeux à zéro. Il alignait même neuf jeux de suite (6-0). Sans solution, David Goffin devait voir son rêve d’atteindre pour la première fois les quarts de finale à l’US Open reporté. Le Suisse avait par exemple aligné 10 aces pour aucun à son adversaire.

« C’était génial. Comme le match d’avant, j’ai eu de super sensations. Mais lui n’a pas joué à son meilleur niveau », a remarqué le Suisse. « Moi, je suis très content de mon niveau aujourd’hui », a-t-il ajouté.

Le numéro 1 belge, 28 ans, avait rejoint les 8e de finale à l’US Open aussi ces deux dernières années sans cependant pouvoir aller plus loin.

Roger Federer, détenteur du record de cinq titres à Flushing Meadows avec Pete Sampras et Jimmy Connors, se qualifie ainsi pour son 13e quart de finale à l’US Open, comme Andre Agassi mais à quatre longueurs encore du record de Connors. Au total, il va jouer son 56e quart de finale de Grand Chelem, un record.