Anderlecht relance la machine face au Standard

Belga / Virginie Lefour

Anderlecht n’avait plus gagné en championnat depuis le… 5 mai. C’était contre le Standard, 2-1, lors de la 7e journée du playoff 2 de la saison passée. La dixième rencontre consécutive sans victoire approchait donc dangereusement.

Mais la série noire a été brisée lors du Clasico d’hier au Lotto Park, qui n’avait encore jamais vu les mauves s’imposer. Un but a suffi. Le premier de sa carrière en Jupiler Pro League, inscrit à la 31e minute par Alexis Saelemaekers, réserviste lors du match d’ouverture contre Ostende (1-2), et qui ne figurait même pas sur la feuille d’arbitre lors des quatre duels suivants. Le jeune Bruxellois (20 ans) ne s’est en outre pas contenté de marquer, mais a signé une remarquable prestation.

Saelemaekers s’est non seulement montré plus précis, mais a de surcroît placé le ballon hors de portée de Bodart, 1-0, après avoir réceptionné une talonnade de Chadli, puis habilement manœuvré sur son aile droite, dans le rectangle, à la 31e.

Michel Vlap, réserviste au coup d’envoi, remplaça Pieter Gerkens, blessé à la tête en empêchant Gojko Cimirot d’égaliser, quatre minutes plus tard. Le Néerlandais, qui venait d’alerter Bodart en frappant des 25 mètres, aurait pu et même dû doubler le score à la 43e, mais reprit très mal du revers du crâne, le centre parfait de… Saelemaekers.

On attendait une réaction du Standard, d’autant qu’Anderlecht a souvent baissé de pied en deuxième mi-temps. Van Crombrugge dut ainsi entre autres détourner un coup franc de Paul Mpoku après une faute de Peter Zulj sur le Congolais. L’Autrichien, blessé au nez, dut ensuite céder sa place à Sambi Lokonga, le frère de Mpoku! On ne voyait pas très bien comment Anderlecht allait pouvoir tenir tête jusqu’au bout à la déferlante rouche. Mais les dieux du football étaient cette fois avec Saint-Guidon, et les Liégeois se sont progressivement découragés.

De son côté, le vice-champion accueillait le champion de la Jupiler Pro League hier après-midi. La première place provisoire était promise au FC Bruges en cas de victoire. Mais si la nouvelle équipe de Philippe Clement a logiquement mené contre l’ancienne, Genk, elle a au bout du compte concédé un match nul, 1-1, et même frôlé la défaite.