En Nouvelle-Zélande, les touristes ne peuvent plus se baigner avec les grands dauphins

AFP / T. Kitamura

Le gouvernement néo-zélandais a annoncé qu’il était désormais interdit de nager avec une certaine espèce de dauphins dans le nord du pays. Les hommes auraient un impact trop important sur la qualité du sommeil et de l’alimentation des animaux.

Le département de la Conservation du gouvernement néo-zélandais a annoncé cette semaine interdire aux touristes la nage avec les grands dauphins. En cause, l’impact « significatif » qu’aurait l’homme sur le sommeil et l’alimentation de ces animaux. Il faut dire que les grands dauphins sont connus pour vivre non loin des côtes, ce qui les rend vulnérables aux activités humaines, comme le rapporte The Guardian.

Cette interdiction n’est valable que dans la baie des Îles, située au nord du pays. Selon le quotidien britannique, la population de grands dauphins dans cette région aurait diminué de 66% en trente ans. Afin de moins déranger animaux, les tour-opérateurs ne pourront également plus proposer que des excursions de 20 minutes, au lieu de 30 auparavant, en leur compagnie. Ce type d’excursion ne sera aussi plus toléré qu’une fois par jour.

Le département de la Conservation a cependant voulu rassurer les touristes en affirmant que les excursions proposant des interactions avec d’autres dauphins ailleurs dans le pays étaient toujours permises.

D’après la BBC, une loi similaire devrait voir le jour l’année prochaine à Hawaï. Elle concernerait les dauphins à long bec.