Les beaux gestes de passagers et du personnel de bord à un enfant autiste

Ph Facebook

Des passagers et des membres du personnel de bord ont donné de leur personne pour qu’un jeune enfant autiste passe le meilleur trajet possible.

Cette belle histoire nous vient tout droit des Etats-Unis et est relayée par CNN. Il y a quelques semaines, Braysen, un enfant autiste de quatre ans, se trouvait dans un vol d’United Airlines reliant San Diego à Houston. Sauf que l’enfant, visiblement stressé, refuse de s’asseoir au décollage, malgré les sollicitations de ses parents et du personnel de bord.

Ce dernier, voyant que l’enfant n’est pas à l’aise, l’autorise à s’asseoir sur les genoux de sa maman pendant le décollage, à condition qu’il soit retenu par son père. Sauf qu’une fois le décollage passé, l’enfant s’est remis à crier et à donner des coups à sa famille. Pour le calmer, l’équipage l’autorise alors à se coucher sur le sol, les vibrations ayant la faculté de le calmer selon sa maman. Mais ce dernier donnera par inadvertance un coup à une femme assise à côté de lui.

« Elle était très sympathique et a dit que ce n’était pas un problème si Braysen la touchait », confie la maman à CNN. Quelques instants plus tard, rebelote. Sauf que l’enfant s’en prend cette fois-ci au siège d’un homme assis en première classe. Au lieu de s’énerver, ce dernier a commencé à parler à Braysen, avant de lui faire un « check ». « Tout le monde a été tellement gentil avec lui (…). Le personnel de bord était également au petit soin et n’arrêtait pas de demander s’il ne nous manquait rien », continue la maman.

Consciente que les autres passagers du vol ont pu être importunés par son fils, Gabriel, la maman, a partagé sur Facebook un message remerciant toutes les personnes se trouvant dans l’avion. Elle a également partagé un joli texte qui lui a été donné par la première femme importunée par son fils. « Ne laissez jamais quelqu’un vous faire sentir comme si vous étiez un problème ou un fardeau. Que Dieu bénisse votre patience, votre amour, votre soutien et votre force. Vous êtes une superwoman », peut-on notamment lire.