[Jeu vidéo] Astral Chain : Une nouvelle pépite signée PlatinumGames ?

Deux ans et demi après le merveilleux NieR:Automata, les Japonais de PlatinumGames sont de retour avec Astral Chain et cette fois, ça se passe exclusivement sur Nintendo Switch.

Succès critique et commercial, NieR : Automata s’était imposé comme l’une des surprises de l’année en 2017. Le nouveau jeu du studio japonais PlatinumGames était donc attendu avec une certaine impatience. L’attente touche à sa fin avec la sortie ce 30 août d’Astral Chain, en exclusivité sur Switch.

Au cœur d’une unité spéciale

Ce jeu d’action-aventure à troisième personne plonge les joueurs en 2078 dans un monde envahi par des puissantes et mystérieuses créatures venues d’une autre dimension : les Chimères. Des jumeaux sont au centre de l’action et vous incarnerez l’un d’entre eux, une fille ou un garçon. Après avoir choisi le sexe de votre personnage et personnalisé son aspect esthétique, vous rejoindrez une unité de police spéciale. Le perso que vous n’avez pas choisi (votre frère ou votre sœur donc), vous accompagnera tout au long de l’aventure.

Astral Chain alterne entre les phases de combats et, en tant que policier, les phases d’enquête. Mais avant cela, il faut apprendre toutes les subtilités du gameplay. Et autant vous le dire tout de suite, ce n’est pas du gâteau tant les mécanismes à maîtriser son nombreux.

Des combats nerveux et complexes

Le jeu repose grandement sur le principe de Légion. Il s’agit d’une puissante créature, reliée à votre personnage par une chaîne, capable de vous donner un coup de main considérable lors des combats mais aussi de vous aider à faire des sauts. Comme dans NieR : Automata, vous devez donc contrôler deux personnages à la fois. Et c’est là que les choses se corsent ! Car même avec les nombreux entraînements disponibles dans le QG de la police, Astral Chain est un jeu à la maniabilité pointue et parfois complexe.

Attrapez-les toutes

En fonction de l’ennemi en face de vous, vous pouvez alterner entre trois attaques : la matraque, le pistolet et le glaive. Vous devez aussi choisir quand envoyer votre Légion au combat. Par défaut, elle s’attaquera automatiquement aux ennemis à proximité mais en maintenant la touche ZL et en utilisant le stick droit, vous pourrez la contrôler manuellement et par exemple ligoter les ennemis en tournant autour avec votre chaîne. Au total, il y a cinq types de Légion avec un style de combat et des aptitudes uniques. Elles se débloquent, se personnalisent et s’améliorent au fil des chapitres et vous pouvez à tout moment alterner entre vos Légions.

Heureusement, le jeu de PlatinumGames reste accessible à tous, notamment grâce au mode Autocombat. Plus accessible que les modes « Facile » et « Normal », il permet au joueur de faire le minimum d’action lors des combats et d’ainsi profiter de l’histoire. À noter qu’il est possible de basculer à tout moment de style de jeu.

Moins de magie, plus d’action

Justement l’histoire d’Astral Chain. On est clairement loin de la profondeur, voire même de la philosophie, de Nier Automata. C’est ici un récit futuriste nettement plus classique dans lequel vous incarnez l’avenir de l’humanité. Les enquêtes et surtout les combats s’enchaînent, sans dégager la magie de Nier Automata. Astral Chain ne dispose pas non plus de la bande-son envoûtante de titre précédent de PlatinumGames.

Du côté des graphismes par contre, Astral Chain s’impose comme l’un des plus beaux jeux disponible sur Switch. En mode portable, le jeu en envoie plein les yeux. Par contre, une fois sur le support pour être joué sur un grand écran, Astral Chain perd de sa superbe mais n’en reste pas moins un très joli jeu sur Switch.

Du côté des modes de jeu, on retrouve essentiellement une campagne solo divisée en une petite dizaine de chapitres, baptisés « Fichiers ». Chacun d’entre eux compte des dizaines de sous-missions facultatives. S’il n’y a pas de mode multijoueur online à l’horizon, Astral Chain est jouable en coop. Un joueur contrôle alors le personnage principal et l’autre sa Légion. Seul ou à deux, Astral Chain vous occupera durant une quinzaine d’heures, beaucoup plus si vous souhaitez terminer le jeu à 100 %.

Notre verdict

Pas facile de passer après un monument comme Nier Automata. Au final, Astral Chain, le nouveau titre de PlatinumGames s’en sort bien. Certes on n’y retrouve pas la magie et la poésie qui se dégageaient de Nier Automata, mais on a à faire à un bon jeu d’action/aventure futuriste. Le gameplay n’est pas toujours facile à maîtriser et est parfois brouillon mais il s’avère être d’une grande richesse. Avec sa quinzaine d’heures de jeu et ses graphismes sublimes, Astral Chain s’impose comme l’un des meilleurs jeux, non édité et développé par Nintendo, disponible sur Switch.

Découvrez la bande-annonce de lancement :

REVIEW OVERVIEW
Astral Chain (Switch)
SOURCEThomas Wallemacq