Le plastique à usage unique banni de la région de l’Everest

Photo by PRAKASH MATHEMA / AFP

Face aux tonnes de déchets collectés sur les flancs de l’Everest, le Népal a décidé de bannir l’utilisation et la vente des objets en plastique à usage unique à compter de janvier 2020, a annoncé CNN.

Pourtant perché à 8.848 mètres d’altitude, le plus haut sommet du monde n’échappe malheureusement pas à la problématique environnementale et à la nature souillée par le plastique. D’après la chaîne de télévision américaine, ce sont près de trois tonnes de déchets qui ont été ramassées par des volontaires au mois de mai dernier. Les bénévoles ont récupéré des canettes vides, mais aussi des bouteilles, du plastique ou du matériel d’escalade abandonné.

La région de l’Everest constitue plus que jamais l’une des destinations de prédilection des adeptes de randonnée en montagne. La région de Khumbu, dans l’est du Népal, est précisément le lieu où les voyageurs sportifs décident de se rendre pour leur périple. Plus de 50.000 personnes y sont recensées chaque année.

Une punition pas appliquée

En 1999, les autorités népalaises avaient pourtant déjà mis en place une législation pour punir les randonneurs non-précautionneux. Mais, elle n’avait pas été appliquée. A compter de janvier prochain, le Népal a décidé de sévir, même si la nature des sanctions reste encore à définir. Les boutiques de la région de l’Everest n’auront ainsi plus le droit de vendre des objets en plastique à usage unique ou les bouteilles de moins de trente microns d’épaisseur, soit environ 0,03mm. Néanmoins, les bouteilles d’eau en plastique continueront d’échapper à cette interdiction. Le sujet est actuellement à l’étude par les autorités du Khumbu.