Cet été, adoptez la « slow attitude »

Oser ralentir et lâcher prise pour une meilleure qualité de vie, voilà ce que prône le mouvement «slow». Pourquoi ne pas l’essayer cet été?

Trop souvent associée à la paresse, la lenteur est aujourd’hui devenue un mode de vie s’opposant à frénésie croissante. À l’heure où le burn-out devient de plus en plus courant, où le stress est quotidien, où le temps file plus vite que l’éclair, il est impératif de se poser, de lâcher prise et de ralentir le mouvement. Votre corps et votre esprit vous diront merci! Plus facile à dire qu’à faire? Voici quelques conseils pour adopter la «slow attitude» cet été.

Lister ses priorités

Il est parfois nécessaire de prendre du recul pour réfléchir à ses priorités. Suis-je toujours épanoui dans mon travail? Ma vie de famille me convient-elle? Ai-je assez de temps pour moi? Et surtout, agir en conséquence! Choisir, c’est renoncer.

Apprendre à déléguer

Il n’est pas toujours facile de déléguer les tâches qui nous sont habituellement assignées, que ce soit au travail ou à la maison. Il faut pourtant pouvoir faire confiance à ceux qui nous entourent afin de rendre notre fardeau quotidien un peu moins lourd. À l’heure actuelle, il faut être performant dans tout et tout le temps. Acceptez le fait que vous n’êtes pas un superhéros.

Ne plus culpabiliser

Vous avez mangé un peu trop de chocolat hier? Vous avez pris une douche un peu plus longue que d’habitude? Vous avez laissé votre enfant un peu plus longtemps à la garderie? Arrêtez de culpabiliser à longueur de temps! Il est grand temps de relativiser. Donnez-vous de temps en temps l’opportunité de dire: «je m’en fous!».

Faire des pauses

Il est impératif de prendre des pauses plusieurs fois sur la journée, même si vous pensez que cela va vous retarder dans votre travail. Partez vous balader, faire un tour dans un parc, ne serait-ce que dix minutes, pour vous aérer l’esprit. Vous n’en serez d’ailleurs que plus productif. Reconnectez-vous à la nature en marchant pieds nus dans l’herbe si vous en avez l’occasion.

Bannir les sources de stress

Vous vous retrouvez dans les bouchons tous les jours? Pourquoi ne pas prendre le train ou le vélo, ou encore trouver un covoitureur avec qui discuter? Votre intérieur est rempli de choses inutiles que vous devez ranger continuellement? Débarrassez-vous-en et revenez à l’essentiel.

Bien manger

C’est par là que le mouvement «slow» a commencé, en réponse aux «fast-food». Fini la malbouffe et les plats préparés mangés en cinq minutes entre deux activités. Prenez le temps d’aller au restaurant ou de préparer votre dîner en famille. Fournissez-vous chez des petits producteurs locaux et choisissez de bons produits. Pourquoi ne pas faire pousser vous-même vos plantes aromatiques? Manger redeviendra ainsi un véritable moment de partage et non plus une simple obligation.

Se déconnecter

Pendant quelques heures sur la journée, éteignez votre smartphone, tablette et ordinateur. Ne plus passer ses journées à répondre aux millions de messages reçus sur les réseaux sociaux: voilà un gain de temps énorme! Pourquoi ne pas ouvrir le bouquin qui traîne depuis l’année dernière dans votre bibliothèque? Vos amis ne comprennent pas votre absence? Proposez-leur d’essayer! Et rencontrez-les autour d’un verre en terrasse pour avoir une vraie conversation.

Ne rien faire

Pour beaucoup, ne rien faire n’est qu’une perte de temps. Pourtant, c’est quand on ne fait rien qu’on prend du recul, qu’on se pose les bonnes questions, mais aussi qu’on se détend et qu’on prend conscience du moment présent. Apprenez à vous ennuyer et à écouter votre corps. Ne rien faire, c’est aussi redécouvrir ses sens.

Marie Bruyaux