Ces astuces pour rafraîchir son intérieur sans climatisation

Pixabay / B. Glätsch

Le mercure s’affole et vous n’avez pas de climatiseur chez vous? Inutile de se ruiner dans l’achat d’un de ces appareils, d’autant que ces installations sont extrêmement énergivores. Des solutions existent pour rafraîchir son intérieur de manière plus écologique et plus économique!

Avec les températures estivales, voire caniculaires, il est bien tentant d’enclencher son climatiseur ou de courir au magasin pour en acheter un. Avec le changement climatique, les vagues de chaleur risquent d’augmenter en fréquence et en intensité. Les records de chaleur se surpassent d’ailleurs d’année en année. Mais en luttant contre la chaleur, les climatiseurs participent eux-mêmes au réchauffement climatique. En effet, ils produisent des gaz à effet serre et le coût énergétique de leur fonctionnement est très élevé.

«La consommation des climatiseurs va tripler d’ici 2050»

«L’utilisation des climatiseurs et des ventilateurs électriques représente déjà 10% de la consommation mondiale d’électricité», annonce l’Agence Internationale de l’Énergie (AIE). Cette consommation «devrait tripler d’ici 2050», préviennent les experts de l’agence. D’après eux, cela représente l’un des enjeux énergétiques majeurs pour les années à venir.

Avec une hausse du niveau de vie dans le monde, «le nombre de climatiseurs va augmenter, atteignant 5,6 milliards d’appareils d’ici 2050, contre 1,5 milliard aujourd’hui. Cela équivaut à dix nouveaux climatiseurs vendus chaque seconde pendant les 30 prochaines années» expliquent les experts dans un rapport.

125€ de plus sur votre facture

Côté budget, les spécialistes d’Écoconso, ASBL qui encourage les comportements durables, indiquent qu’un climatiseur domestique enclenché lors des fortes chaleurs «augmente la facture d’électricité du ménage de 25 à 30%. Cela revient, si on parle en kWh, à +/- 500 kWh par an et par ménage, ou encore 125€ par an». Ils ajoutent: «d’autres estimations donnent une consommation revenant à +/- 4€ par m² et par an. Pour une pièce de 20 m² cela revient à 80€… faites le compte pour plusieurs pièces!»

Les solutions

  • Devenez maître des courants d’air

En premier lieu, évitez que la chaleur ne rentre en laissant les rideaux, stores et volets fermés durant la journée. La couleur des tentures n’est pas qu’une question d’esthétique: plus elles seront claires, moins elles capteront de chaleur. Il en va de même pour la couleur d’une façade ou de châssis.

Ensuite, refroidissez votre habitation en ouvrant les fenêtres de nuit. Soyez stratégique et ouvrez des fenêtres opposées pour laisser l’air circuler à travers les pièces. Si vous habitez dans un logement sur plusieurs niveaux, ouvrez les fenêtres des étages pour profiter de l’«effet cheminée»: l’air chaud monte naturellement et s’échappe par les fenêtres des étages supérieurs, tandis que les fenêtres du bas laisseront entrer de l’air frais.

  • Un ventilateur plus efficace

Les ventilateurs sont une excellente alternative à la climatisation: nettement moins énergivores, ce sont aussi des appareils qui ont tendance à peu chauffer. Vous en trouverez pour tous les budgets. Ces appareils ne rafraîchissent pas l’air ambiant, mais le font simplement circuler. Alors pour une sensation de fraîcheur, disposez un saladier de glaçons ou des bouteilles d’eau gelée juste devant. Vous pouvez aussi poser votre linge tout juste sorti de la machine et encore mouillé.

À noter: certains ventilateurs (notamment des modèles accrochés au plafond) sont réversibles. À chaque saison son sens de rotation. Ainsi, en été, vérifiez que votre ventilateur soit bien programmé pour tourner dans le sens inverse des aiguilles d’une montre.

  • Débranchez!

Vous l’avez forcément déjà constaté, quand vous avez chaud, votre smartphone a chaud lui aussi! Pour réduire la température de votre intérieur, éteignez un maximum d’appareils électroniques. Téléviseurs, microondes, bouilloires, chargeurs en tous genres, box internet… Tous consomment, et dégagent donc de la chaleur, même à l’état de veille. Pensez également à retirer la poussière sur vos appareils, car celle-ci augmente leur surchauffe. Faîtes tourner votre lave-vaisselle et vos machines à laver de nuit, et pensez à charger vos smartphones, tablettes et ordinateurs portables en soirée. Tous ces petits gestes auront aussi un impact sur votre portefeuille à la fin du mois.

Enfin, cuisinez malin! Privilégiez plutôt les plats froids ou les cuissons courtes, et chauffez plusieurs repas en même temps dans le four. Pour éviter même de l’utiliser, profitez des beaux jours d’été pour sortir votre barbecue!

  • L’eau est votre alliée

Mouillez vos rideaux, suspendez un drap humide devant vos fenêtres ou faîtes sécher votre linge à l’intérieur. L’humidité des tissus captera une partie de la chaleur et fera de facto baisser la température de la pièce.

L’idée suivante peut paraître surprenante, mais arrosez votre intérieur! En versant de l’eau sur vos sols, l’évaporation permettra de capter la chaleur, et donc de refroidir la pièce.

Par fortes chaleurs, un brumisateur peut aussi être un allié de taille, et plus écologique qu’un climatiseur, pour refroidir votre intérieur. Bon à savoir: il en existe aussi en version manuelle et rechargeable pour se rafraîchir soi. Certains font même office de mini-ventilateur.

  • Finies les nuits torrides!

Vous utilisez une bouillotte en hiver pour vous tenir bien chaud? Pourquoi pas la sortir en été! Remplissez-la non pas d’eau chaude, mais bien d’eau fraîche et laissez-la au congélateur. Avant d’aller vous coucher, glissez la bouillotte glacée sous vos draps pour une nuit plus fraîche.

Si vous avez la place, mettez votre oreiller (ou du moins les taies) au frigo. Vous pouvez aussi humidifier vos draps (préférez le coton à d’autres matières plus chaudes) avant de vous glisser sous le drap. Effet fraîcheur garanti!

  • Végétalisez

Installer des plantes à côté des fenêtres permet de créer de l’ombre, mais celles-ci absorbent aussi une partie des rayons du soleil, qui ne rentreront donc pas dans votre intérieur.

Les plantes ont la capacité de rendre l’air plus léger et respirable. Lorsqu’elles sont arrosées, grâce au phénomène d’évapotranspiration, elles captent une partie de la chaleur.

En plus de toutes ces petites astuces, n’oubliez pas de vous rafraîchir, vous! Buvez beaucoup (mais évitez l’alcool), tamponnez votre peau à l’aide de tissus humides, mangez des repas froids, mangez de la menthe (connue pour la sensation de fraîcheur qu’elle apporte), portez des matières naturelles et légères,etc.

En suivant ces quelques astuces, vous constaterez qu’il est possible de survivre à la canicule sans se ruiner, et tout en respectant notre planète!

Oriane Renette