Les sportifs belges qui ont marqué l’histoire

À l’occasion de la fête nationale, retour sur ces sportifs belges qui ont réussi à marquer l’histoire de leur sport.

Jean-Michel Saive

À l’âge de 13 ans, «Jean-Mi» obtient sa première sélection nationale avec l’équipe nationale belge de ping-pong. La première étape d’une carrière tout simplement hors norme. Champion de Belgique, d’Europe, numéro un mondial, champion du monde des clubs, vice-champion du monde individuel… il réalisera également l’exploit de participer sept fois aux Jeux olympiques, en étant porte-drapeau de notre pays en 1996 et 2004. Après avoir perdu son statut de nº1 belge qu’il détenait depuis 30 ans en 2014, il annonce sa retraite sportive en 2015.

Justine Henin et Kim Clijsters

Difficile de mentionner l’une sans parler de l’autre, tant elles ont été au sommet du tennis mondial durant plusieurs années. Justine Henin, c’est 43 titres, dont sept en Grand-Chelem, une médaille olympique aux JO d’Athènes en 2004 et trois années terminées à la première place mondiale. Après une première retraite en 2008, elle reviendra à la compétition en 2009 avant de définitivement se retirer des cours en 2011. Kim Clijsters a de son côté remporté 41 titres, dont quatre en Grand-Chelem. Un total qui aurait pu s’élever à sept, si elle n’avait pas perdu trois fois en finale contre… Justine Henin (Roland Garros 2003, US Open 2003 et Australian Open 2004). Elle prendra également une première retraite en 2007 avant de faire un retour historique en gagnant l’US Open en 2009 et 2010 ainsi que l’Australian Open de 2011. Le 14 mars 2011, elle devient la première maman nº1 mondiale avant d’annoncer sa fin de carrière en 2012, après plusieurs blessures. En 2001, les deux comparses ont également ramené à la Belgique la seule Fed Cup de son histoire, aux côtés d’Els Callens et de Laurence Courtois.

Eddy Merckx

Comment ne pas parler du Cannibale alors qu’il y a quelques jours seulement, le Tour de France partait de Bruxelles en son honneur? Quintuple vainqueur du Tour de France, Eddy Merckx a également remporté cinq Tours d’Italie, un Tour d’Espagne, 31 classiques et a battu le record du monde de l’heure (49,431 kilomètres) en 1972. Un record qui aura tenu 28 ans, le britannique Chris Boardman le battant de… dix mètres. Preuve de sa domination incontestable lors de sa carrière, matérialisée par ses 625 victoires de 1965 à 1978, Eddy Merckx a été élu «meilleur cycliste du 20ème siècle» par l’UCI et «athlète belge du 20e siècle».

Jacky Ickx

Jacky Ickx possède probablement un des plus beaux palmarès du sport automobile belge. Vice-champion du monde en Formule 1 en 1969 et 1970, il remportera au total huit Grands Prix dans la catégorie reine du sport automobile. Cela ne l’empêchera pourtant pas d’être également sextuple vainqueur des 24 Heures du Mans et de remporter le Paris-Dakar de 1983. Parmi ses nombreuses récompenses individuelles, on peut noter sa présence au Temple International de la renommée du sport automobile et son titre de Sportif belge de l’année en 1982.

Nafissatou Thiam

La seule athlète toujours en activité de ce classement n’a que 24 ans, mais a déjà marqué l’histoire de son sport. Entre 2016 et 2018, Nafi réussit l’exploit de devenir championne olympique à Rio, championne du monde à Londres et championne d’Europe à Berlin. Le fruit d’un travail constant et sérieux réalisé aux côtés de son coach, Roger Lespagnard. En 2017 à Götzis, elle réalise la troisième performance mondiale de l’histoire lors d’un heptathlon avec 7.013 points, avant d’être désignée athlète mondiale de l’année. Prochain objectif: le mythique record du monde de l’heptathlon, détenu par Jackie Joyner-Kersee depuis plus de 30 ans (1988/7.219 points).

Stefan Everts

Spécialiste de moto-cross, Stefan Everts fait ses débuts en Grands-Prix à seulement 17 ans, dans la catégorie 125 cm³, dans laquelle il deviendra champion du monde deux ans plus tard. Également multiple champion du monde en 250 cm³ et 500 cm³, le pilote belge aura gagné 101 Grands Prix sur sa carrière, pour un total de dix titres de champion du monde de motocross. Ce palmarès, le plus beau de l’histoire de son sport, lui a également permis d’être élu Sportif belge de l’année à cinq reprises (2001, 2002, 2003, 2004 et 2006). De sa carrière, on retiendra notamment son année 2006 exceptionnelle, qui sera également sa dernière, durant laquelle il a remporté 14 des 15 Grands Prix de la saison.

Frederik Deburghgraeve

Joyau des bassins belges, Frederik Deburghgraeve est un spécialiste du 100 mètres brasse. Il décrochera dans cette catégorie sa première médaille, de bronze, lors des Mondiaux de Rome en 1994. Il avait alors 21 ans. Il ne cessera de s’améliorer dans sa discipline pour remporter le titre européen en 1995, la médaille d’or aux Jeux Olympiques d’Atlanta en 1996, avec un record du monde en 1min00s60 à la clé, et finalement le titre mondial en 1998. Élu trois fois Sportif belge de l’année, il prendra sa retraite en 2000.

Ingrid Berghmans

Imbattable sur les tatamis dans les années 80 où elle domine la discipline, Ingrid Berghmans est considérée comme la Belge ayant le plus beau palmarès sportif du pays. Avec une médaille d’or olympique, six sacres mondiaux et neuf titres de championne d’Europe, il est en effet difficile de faire mieux… L’athlète a également été désignée huit fois Sportive belge de l’année, comme une certaine Kim Clijsters, et a remporté le titre de Sportive belge du 20e siècle.

On ne les oublie pas

Ils auraient également mérité une place dans ce classement: Eden Hazard, Tia Hellebaut, Kim Gevaert, Nina Derwael, Bart Swings, Vincent Kompany, Philippe Gilbert, Tom Boonen, Johan Museeuw, Anne Wauters, la famille Borlée, Toma Nikiforov, Charline Van Snick, Paul Van Himst, Ivo Van Damme, Gaston Roelants…

Clément Dormal