Adil Rami se compare à Johnny Depp pour contrer les accusations de Pamela Anderson

AFP / F. Fife

C’était le tremblement de terre du mois passé dans la planète people: Adil Rami était accusé par Pamela Anderson de mener une double vie, d’être un homme violent et un menteur. Ce 16 juillet, le footballeur se défendait en se comparant à Johnny Depp, également accusé de violences conjugales par son ex-femme Amber Heard.

C’est dans sa story Instagram que le footballeur Adil Rami a souhaité une nouvelle fois réagir aux accusations de Pamela Anderson. La star de l’OM a publié une photo de Johnny Depp en fond d’un text en anglais: « Laisse-les te détester. Assure-toi seulement qu’ils épèlent ton nom correctement », pourrait-on traduire.

Capture d’écran Instagram

La raison pour laquelle Adil Rami se compare à Johnny Depp, c’est que l’ex de Vanessa Paradis est accusé par Amber Heard de violences conjugales ce qu’il nie fermement depuis le début. Il est d’ailleurs encore actuellement en pleine bataille judiciaire avec son ex-femme.

Pour rappel, le 25 juin dernier, Pamela Anderson publiait une série de longs messages dans lesquels elle expliquait qu’elle mettait fin à sa relation avec Adil Rami. Elle racontait notamment qu’il menait une double vie avec son ex-femme mais aussi qu’il était violent et qu’il la torturait psychologiquement et physiquement.

Ces nombreux propos extrêmement graves avaient été réfutés par la star du ballon rond, estimant que « ceux qui me connaissent savent qui je suis et mes valeurs ». Il avait par ailleurs perdu son rôle dans l’association Solidarité Femmes, dont il était le parrain. A ses proches, il aurait confié: « Elle m’a traîné dans la boue, elle va le payer. »

Et le football?

Les choses ne sont pas réellement plus positives côté football pour le défenseur central. Il est actuellement mis à l’écart par l’Olympique de Marseille car il aurait séché un entraînement pour aller au tournage de « Fort Boyard », la célèbre émission de France 2. Il s’y était d’ailleurs rendu pour défendre l’association Solidarité Femmes

Tandis que son équipe s’est envolée pour les Etats-Unis où une série de matchs amicaux est prévue, le Français ronge son frein. Il continuerait de s’entretenir en solitaire avec un coach personnel, en attendant de rejoindre le reste du groupe.