USA: le nouveau chef du Pentagone « déçu » par l’achat par la Turquie de missiles russes

USA: le nouveau chef du Pentagone

La décision de la Turquie d’acheter des missiles russes S-400 malgré l’opposition des Etats-Unis est « mauvaise et décevante », a estimé mardi le nouveau chef du Pentagone Mark Esper, sans toutefois préciser les intentions de l’administration américaine pour y répliquer. « Ce sont des alliés au sein de l’Otan, ce sont des alliés de longue date et très capables, mais leur décision sur les S-400 est mauvaise et décevante », a déclaré M. Esper devant les élus du Sénat qui examinaient sa nomination comme nouveau ministre américain de la Défense. « C’est très démoralisant de voir à quel point ils sont partis à la dérive ces dernières années ».

C’était la première réaction officielle du Pentagone depuis que la Turquie a commencé à recevoir vendredi les premières livraisons de missiles S-400 russes, que les Etats-Unis jugent incompatibles avec les dispositifs de l’Otan, dont Ankara est membre.

Le Congrès américain a voté plusieurs résolutions enjoignant à l’exécutif d’imposer des sanctions à la Turquie si elle ne renonçait pas aux missiles russes, mais aucun élu n’a demandé à M. Esper si l’administration allait annoncer ces sanctions.

Washington juge qu’il existe un risque que les S-400 puissent permettre à la Russie de percer les secrets technologiques du nouvel avion furtif américain F-35, dont la Turquie veut aussi se doter.

Le Pentagone avait officiellement lancé début juin un ultimatum à Ankara, lui donnant jusqu’au 31 juillet pour renoncer aux missiles russes, sous peine d’être totalement exclu du programme F-35 auquel la Turquie participe.

M. Esper, qui a succédé le mois dernier à Patrick Shanahan comme ministre par intérim, doit obtenir l’accord du Congrès pour être nommé ministre à part entière.

source: Belga