Plus d’action sociale à Brussels Airport cet été

24
Belga / H. Vandendriessche
Direction et syndicats de Swissport sont parvenus à un accord social jeudi quant au manque de personnel au sein de la société de manutention aéroportuaire active à Brussels Airport. La menace d’actions pour cet été y est dès lors levée, indique Fouad Bougrine, syndicaliste de la CGSLB.

Les négociations ont été difficiles, les deux parties quittant même à un certain moment la table des négociations. Après une conciliation avec le SPF Emploi la semaine dernière, un accord a finalement pu être dégagé.

«Les bases auxquelles nous sommes parvenus lors de la réunion du 3 juillet devaient être intégrées dans un protocole. Nous avions besoin d’un tel accord pour éliminer la menace d’action», a expliqué Fouad Bougrine. «La direction a refusé cela pendant un moment mais nous avons finalement conclu une convention collective de travail», se félicite-t-il.

Mettre fin aux problèmes de manque de personnel

L’accord doit mettre fin à d’importants problèmes de manque de personnel chez Swissport. «Il ne s’agit pas des bagagistes mais bien des employés actifs notamment à l’enregistrement et à l’Airport Operations Center (APOC). Quinze employés, qui travaillent maintenant en trois-quarts temps, commenceront à travailler à temps plein», détaille le syndicaliste libéral.

Les syndicats participeront en outre au mois de septembre à la constitution du planning pour la saison estivale 2020. «Nous serons en mesure de mieux contrôler les niveaux d’occupation en personnel, espère Fouad Bougrine. La direction fournira ainsi dorénavant un aperçu mensuel en la matière de tous les départements.»

La direction de Swissport s’est par ailleurs engagée à ce que cet effort accru continue de s’appliquer aux recrutements supplémentaires.