Les producteurs de lavande face à un nouveau fléau : les instagrammeurs

216
GERARD JULIEN / AFP

Il y a quelques années, les champs de lavande étaient menacés par un insecte. Aujourd’hui, ils doivent faire face à un nouvel ennemi : les instagrammeurs.

La lavande fait la fierté de la Provence. Ces dernières années, elle connaît une croissance colossale et la précieuse huile essentielle issue des célèbres champs de fleurs mauves a vu sa demande exploser. Mais aujourd’hui, ce n’est pas dans les rayons des boutiques que la lavande est victime de son succès mais plutôt sur les réseaux sociaux. En effet, actuellement l’un des lieux les plus instagrammés de France, les champs de lavande en fleur attirent toujours plus de visiteurs à la recherche de la photo parfaite.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Alexander Ladanivskyy (@ladanivskyy) le

De plus en plus d’incivilités

Le phénomène est tel qu’il déclenche le ras le bol des producteurs français de lavande. Si la pratique est autorisée et les champs accessibles à tous, les incivilités sont de plus en plus fréquentes, explique Le Parisien. Outre les cueillettes sauvages, la principale incivilité est le fait de piétiner les fleurs pour réaliser la photo parfaite. Mais les lavandiculteurs en ont déjà vu d’autres comme par exemple le tournage d’un film porno dans un champ.

« Il faut que les gens respectent notre travail »

« Si les gens viennent pour faire des photos, c’est bien qu’ils profitent, c’est un lieu naturel, et il faut le respecter. Il faut que les gens respectent notre travail, car c’est le travail de toute une année », a expliqué le lavandiculteur Rémi Angelvin à France 3 en rappelant qu’il s’agit d’une propriété privée.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Фотограф Москва (@alexandrachebotova) le

Généralement, les producteurs acceptent que les touristes repartent avec un brin de lavande mais là encore, les abus sont fréquents. Lors de son reportage, les équipes de France ont ainsi croisé une touriste russe qui avait rempli un sac de lavande pour ramener à sa famille. « J’essaye de leur faire comprendre que c’est comme si on allait chez eux et qu’on repartait avec leur jardinière », a témoigné le lavandiculteur.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Travel Inspo (@prettylittletrips) le

Une ferme anglaise en a fait un business

En Grande-Bretagne, où il y a également des champs de lavande, une ferme située à une vingtaine de kilomètres de Londres a trouvé la parade en faisant payer les visiteurs. Pour 2,5 £ (soit environ 3 €), ils ont un accès illimitée à un champ de 25 hectares. Le succès est tel que la ferme déconseille de venir le week-end. Petite touche british : les organisateurs ont même mis une cabine téléphonique rouge au milieu du champ pour mettre un peu de variété dans les photos. Les clichés sont postés sur Instagram avec le hashtag #mayfieldslavenderfarm