Après 1h30 de jeu, on vous dit tout sur Man of Medan

Quatre ans après Until Dawn, Supermassive Games revient avec la même recette, toujours décidé à faire peur aux joueurs. Man of Medan sera disponible le 30 août. Metro y a joué en avant-première.

Souvenez-vous de l’été 2015, le studio Supermassive Games créait la surprise et signait l’un des jeux de l’année avec Until Dawn. Après quelques années d’errements vidéoludiques en VR avec les très moyens Bravo Team et The Inpatient, le studio anglais s’apprête à signer un retour aux sources avec la sortie, le 30 août prochain, de Man of Medan, premier épisode de l’anthologie The Dark Pictures. Et cette fois, ce ne sera pas une exclusivité PlayStation puisque le jeu sera disponible sur PS4 mais aussi sur Xbox One et PC.

Ph. Bandai Namco

L’histoire du jeu se déroulant sur un bateau, Bandai Namco Europe, l’éditeur du jeu, a convié la presse internationale sur un bateau hanté lors d’un événement spécial à Hambourg. Metro y était. Après un bref discours de bienvenue de la part de Pete Samuels le CEO de Supermassive Games, les invités ont été répartis, dans les cales du bateau, en deux groupes pour une session exclusive de 1h30 de gameplay. Nous nous sommes ainsi retrouvés en train de jouer à Man of Medan, dans une ambiance un poil lugubre, entourés de journalistes polonais et d’un journaliste japonais du mythique magazine Famitsu.

Seul ou à plusieurs

La principale annonce de cet événement était la présentation des fonctionnalités multijoueur du jeu. Quelques minutes après cette révélation, nous étions directement plongés dans le bain puisque, manette en mains, nous faisions équipe avec un autre journaliste installé de l’autre côté du bateau pour découvrir à deux le début de l’aventure. Man of Medan sera jouable de la sorte, en coop en ligne. Contrairement à un jeu comme A Way Out, ici l’écran n’est pas divisé en deux. Chaque joueur voit une perspective différente.

Souvent, les deux joueurs sont dans des environnements différents (par exemple l’un est sur le bateau tandis que l’autre est en plongée) et il est impossible de savoir ce qu’il se passe du côté de l’autre joueur ou de connaître les décisions qu’il a prises. Car comme dans Until Dawn, les choix (omniprésents dans l’expérience) ont des conséquences directes (et parfois indirectes) sur la partie de l’autre joueur. C’est plus tard en discutant avec les autres testeurs que nous nous sommes rendus compte que les choix effectués pouvaient entraîner des conséquences bien différentes dans les parties.

Cet événement a aussi été l’occasion de découvrir le mode «soirée télé». Comme son nom l’indique, ce mode est conçu pour animer les soirées entre amis. Jusqu’à cinq joueurs peuvent se retrouver derrière la même manette pour incarner les cinq personnages du jeu. Nous avons testé ce mode à deux, nous devions alors nous répartir les cinq persos. Une chose est sûre, plus l’on sera devant l’écran, plus on s’amusera! Enfin, si l’événement mettait l’accent sur l’aspect multijoueur, Man of Medan est évidemment également jouable en solo. Comme dans Until Dawn, le joueur alternera automatiquement entre les personnages et prendra toutes les décisions pour vivre une aventure unique.

Vraiment terrifiant?

La session de 1h30 de jeu, nous a permis de découvrir le scénario de ce premier épisode. La cinématique d’ouverture nous emmène sur une base navale américaine au large de la Chine, peu après la Seconde Guerre mondiale. On découvre plusieurs cercueils recouverts du drapeau américain. Lors des premières minutes, on incarne deux soldats. La foudre s’abat sur leur bateau et déclenche des événements étranges à bord. Cette session dans le passé ne dure qu’une dizaine de minutes; le jeu revient ensuite dans le présent. Direction la Polynésie française où cinq jeunes adultes s’apprêtent à embarquer sur un yacht à la recherche d’une épave de la guerre.

Chaque personnage est présenté avec ses principaux traits de personnalités qui s’affichent à l’écran. Impossible de ne pas penser à Until Dawn! Les similitudes avec le précédent hit du studio ne s’arrêtent pas là. Comme Until Dawn, Man of Medan est un jeu narratif avec de nombreuses cinématiques et dialogues, et dans lequel le joueur est amené à faire des choix et à prendre des décisions qui impacteront le reste du jeu. Enfin, comme Until Dawn, le jeu est également rempli de phases QTE lors desquels il faut appuyer le plus rapidement possible sur la touche qui s’affiche à l’écran pour réussir une action.

Par contre, si comme son prédécesseur, Man of Medan se présente comme un jeu d’horreur, on ne peut pas dire que la première partie du jeu nous ait fait frissonner. Mais à ce qu’il paraît, les choses sérieuses commencent après cette longue introduction.

Ph. Bandai Namco

Notre verdict

Disponible ce 30 août sur PS4, Xbox One et PC pour 30 €, Man of Medan devrait proposer une durée de vie comprise entre 5h et 10h. Dans la lignée d’Until Dawn, le jeu de Supermassive Games s’annonce prometteur malgré une certaine lourdeur dans le gameplay et dans les déplacements ainsi que quelques soucis graphiques présents sur la version que nous avons testée. Mais cela devrait être corrigé pour la sortie. Pour l’instant, trois épisodes sont déjà confirmés pour The Dark Pictures Anthology. Indépendants les uns des autres, avec des acteurs, des histoires et des décors différents, ils sont tous inspirés des mythes et des légendes urbaines. On a hâte d’en découvrir un peu plus !

Thomas Wallemacq