Cette pince abandonnée à Tchernobyl il y a 33 ans est toujours mortelle

AFP / G. Savilov

L’appareil a été abandonné dans une forêt après avoir été utilisé sur le site de la catastrophe nucléaire. 33 ans plus tard, le simple contact avec cet objet est toujours mortel.

Robert Maxwell, un archéologue spécialiste de Tchernobyl qui se décrit comme un expert en radioactivité, a pu apercevoir une pince, toujours radioactive, lors d’une visite d’une forêt de Pripiat, non loin de Tchernobyl. L’appareil, aujourd’hui dangereux, était utilisé pour ramasser des matériaux se trouvant aux alentours du réacteur après l’explosion. Il aurait été abandonné là dans la précipitation après l’accident nucléaire.

D’après plusieurs médias britanniques, ce serait une des reliques les plus radioactives de la catastrophe nucléaire. Malgré cela, de nombreux touristes essayent de s’en rapprocher chaque année, alors que seuls certains guides connaissent sa localisation exacte. Interviewé par le site news.com, Robert Maxwell explique: « Cette pince ramenait du matériel radioactif dans le cœur de la centrale. Dire qu’elle est très radioactive n’est donc pas exagéré ».

Toujours d’après l’archéologue, le simple fait de toucher cet objet est d’ailleurs « potentiellement mortel ». « Il y a beaucoup d’objets dans cette zone qui vous tueraient en cas de contact prolongé. La pince est certainement le plus dangereux de tous car elle est accessible, contrairement aux autres objets. Elle est simplement posée dans une clairière en forêt pour l’éternité ».