Pour la première fois, un avion a atterri sans l’aide d’un pilote

Ph Youtube

Des chercheurs allemands ont mis au point un logiciel qui permet aux avions d’atterrir sans l’aide du pilote, mais également sans technologie au niveau du sol.

C’est en 1930 qu’un avion de l’armée américaine a utilisé pour la première fois un système de pilotage automatique. Grâce à cet autopilote, l’avion pouvait se stabiliser sur la bonne trajectoire durant trois heures d’affilée. Il aura fallu attendre (presque) 90 ans de plus pour qu’on assiste au premier atterrissage réalisé par un autopilote. Pour expliquer cet écart, il faut comprendre que jusqu’à présent, les avions utilisent un système de radio, appelé ILS, présent presque uniquement dans les (grands) aéroports pour atterrir de manière automatique. Et ce système n’est pas totalement autonome, il s’agit plus d’une assistance, comme l’explique le site américain TechCrunch.

C’est là que se situe la prouesse de quelques chercheurs de l’Université technique de Munich. Ils ont créé un logiciel d’atterrissage autonome qui fonctionne sans technologie au niveau du sol. Le logiciel utilise un système lumineux et des caméras infrarouges pour s’orienter. « Les caméras reconnaissent la piste d’un aéroport à très longue distance », explique Thomas Wimmer, premier pilote à avoir testé l’atterrissage automatique en mai dernier à The Indepedent. « Le système guide ensuite automatiquement l’appareil durant l’atterrissage pour qu’il se pose précisément au centre de la piste ».

Cette technologie devrait être particulièrement utile pour les petits avions qui se posent dans des aéroports où le système ILS n’est pas présent.