La police danoise a décidé de sévir contre les conducteurs de trottinette en état d’ivresse

52
AFP / P. Pardo

À Copenhague, les autorités ont décidé de sévir contre les utilisateurs de trottinettes électriques conduisant en état d’ivresse ou sous l’emprise de stupéfiants.

La police de la capitale danoise a annoncé lundi avoir multiplié les contrôles pendant le week-end et procédé à 28 arrestations et inculpations. «24 personnes sont inculpées pour conduite en état d’ivresse, tandis que quatre autres le sont pour conduite sous l’emprise de stupéfiants», a indiqué la police sur Twitter.

Au Danemark, conduire une trottinette électrique – ou une voiture – avec un taux d’alcoolémie égal ou supérieur à 0,5 g/l de sang est passible d’une amende de 2.000 couronnes (268 euros).

Introduites en début d’année à Copenhague, les trottinettes électriques en libre service ont envahi rues et trottoirs, au grand dam des piétons et des nombreux cyclistes. En juin, la municipalité a annoncé qu’elle allait limiter l’accès du centre-ville, majoritairement piéton, à 200 appareils. Un maximum de 3.000 autres trottinettes électriques seront disponibles sur l’ensemble de la ville.