Disney défend le choix d’Halle Bailey pour le rôle d’Ariel, la petite sirène

AFP / Kevin Winter

Le choix qu’a fait Disney de prendre la jeune actrice Halle Bailey pour le remake d’Ariel, la Petite Sirène a été très clivant. Les uns saluant cette décision, les autres restant fermement opposés à l’idée de voir une actrice noire incarner un personnage inspiré d’un conte du danois Hans Christian Andersen écrit au 19e siècle.

Certains sont même allés jusqu’à lancer une pétition sous le hashtag #NotMyAriel afin que  Disney change de décision. Fatiguée par tous ces commentaires, la chaîne Freeform, appartenant à la société, a écrit une lettre ouverte à l’adresse de tous ceux qui ont un problème avec ce casting.

« Oui. L’auteur original de La Petite Sirène était danois. Ariel… est une sirène », explique Freeform dans sa lettre. « Elle vit dans un royaume sous-marin dans les eaux internationales et peut légitimement nager où elle veut (même si cela contrarie souvent le roi Triton) », lit-on dans le message. « Mais pour notre argumentation, disons qu’Ariel est aussi danoise. »

« Les sirènes danoises peuvent être noires parce que les Danois peuvent être noirs », poursuit la lettre. « Ariel peut à tout moment se faufiler vers la surface avec son ami Scuttle et le crabe jamaïquain ‘hum’ Sebastian. Et les Danois noirs peuvent aussi ‘génétiquement’ avoir les cheveux roux. »

Freeform a ensuite rappelé aux gens que le personnage d’Ariel était une œuvre de fiction.

« Alerte spoiler, le personnage d’Ariel est une fiction », a poursuivi le réseau. “Donc, après tout ce qui a été dit et fait, si vous ne vous êtes toujours pas fait à l’idée que l’incroyable, sensationnelle, extrêmement talentueuse et magnifique Halle Bailey ne ressemble pas au dessin animé, alors, mon garçon, j’ai deux-trois choses à te dire à propos de toi. »