Vilvorde soutenue par la Commission européenne pour développer son projet écologique

Belga / D. Waem

La Commission européenne subventionne à hauteur de 700.000 euros le projet écologique commun ’Villes zéro carbone’ de sept localités issues de l’Union européenne. Vilvorde (Brabant flamand) fait partie de ces bénéficiaires, tout comme Manchester (Royaume-Uni), Francfort (Allemagne) et Modène (Italie).

Le projet débutera en septembre et durera deux ans, a fait savoir jeudi l’échevin de Vilvorde en charge du Développement durable, Peter Van Kemseke (CD&V).

Le projet comprend l’élaboration conjointe, d’ici 2030, de plans climat scientifiquement fondés, le renforcement des capacités administratives pour mettre en œuvre ces plans, ainsi que la mise à l’essai de solutions climatiques à petite échelle pouvant ensuite être appliquées dans d’autres villes européennes.

Viser la neutralité carbone

«Pour Vilvorde, cela signifie concrètement qu’elle peut s’appuyer sur l’expertise et l’expérience de villes et d’institutions étrangères afin d’élaborer son plan climat», explique M. Van Kemseke. Avant sa nomination en tant qu’échevin, ce dernier a travaillé comme diplomate dans des institutions européennes, d’abord pour le président du Conseil européen Herman Van Rompuy, ensuite pour le commissaire européen Maros Sefcovic, en charge de la Politique énergétique et climatique.

Ces subsides s’inscrivent dans l’objectif général de l’Union européenne de réduire, d’ici 2030, de 40% ses émissions de CO2 et de devenir neutre en carbone à l’horizon 2050.

Manchester, qui a déjà approuvé en mars dernier un plan climatique, se trouve également parmi les sept villes européennes à bénéficier de tels subsides. A l’image de Vilvorde, il s’agit d’une ville au passé industriel dotée d’un parc immobilier ancien.

Francfort, en revanche, est une ville pionnière en Europe en matière de fabrication de maisons écoénergétiques, tandis que Modène en Italie a acquis, au cours de ces dernières années, une expertise considérable dans le domaine de l’innovation climatique.

Vilvorde, de même que les trois autres plus petites villes, pourront dès lors apprendre beaucoup de ces localités innovatrices, soutient l’échevin flamand.