Le Sénat fait sa rentrée ce jeudi

Belga / N. Maeterlinck

Dernière des assemblées à rentrer après les élections du 26 mai, le Sénat se réunit ce jeudi à l’occasion d’une première séance d’installation. Si la Haute assemblée est la dernière du pays à effectuer sa rentrée, c’est parce qu’elle n’est plus composée d’élus directs mais de représentants des assemblées des entités fédérées et de sénateurs cooptés.

Ce jeudi, ce sont les cinquante sénateurs désignés par les parlements des Régions et Communautés qui prêteront serment à l’issue de la vérification des conditions d’installation et de leur qualité d’élu désigné. Il s’agit de 29 sénateurs proposés par le parlement flamand, 10 sénateurs désignés par le parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles, 8 sénateurs désignés par le parlement de Wallonie, 2 sénateurs désignés par le groupe linguistique français du parlement bruxellois et un sénateur délégué par le parlement germanophone.

La séance sera présidée par Jean-Paul Wahl (MR), le membre qui, comme sénateur sortant, exerce depuis le plus longtemps un mandat parlementaire. Comme à la Chambre, il est assisté lors de la séance d’installation par les membres les plus jeunes de l’assemblée. Jean-Paul Wahl pourrait utiliser le même subterfuge que celui utilisé à la Chambre par Patrick Dewael (Open Vld), alors qu’au moins un des élus les plus jeunes envoyé au Sénat appartient au Vlaams Belang. La future sénatrice Adeline Blancquaert est ainsi âgée de 23 ans.

« Une réaction extraordinaire et merveilleuse »

Patrick Dewael avait organisé la séance d’installation de la Chambre depuis son banc, évitant la présence de l’extrême droite à la tribune présidentielle. «Je pense que Patrick Dewael a eu une réaction extraordinaire et merveilleuse», a commenté M. Wahl le 28 juin sur LN24.

Les dix sénateurs cooptés, 6 néerlandophones et 4 francophones, prêteront serment le vendredi 12 juillet.

Depuis la réforme de l’Etat de 2014, le Sénat a vu ses compétences réduites à la portion congrue. Son rôle essentiel consiste en la présentation de rapports d’information, en particulier dans des matières où des incidences sont possibles entre les législations de différents niveaux de pouvoir. Il reste compétent pour la révision de la Constitution et pour la législation institutionnelle.

Le Sénat reste une institution contestée au nord du pays où la N-VA et Groen plaident avec insistance pour sa suppression.

Avec 9 sièges chacun, Ecolo-Groen et la N-VA constituent les groupes le plus importants au Sénat. Ils devancent le PS, le MR et le Vlaams Belang, chacun 7. Le PTB, le CD&V et l’Open vld en ont chacun 5. Le sp.a en compte 4 et le cdH 2. Contrairement à la Chambre, le poids des familles politiques y est symbolique. La famille libérale (12) devance la famille socialiste (11) et la famille écologiste (9). Les chrétiens-démocrates en ont 7.