La face cachée de Berlin : huit spots que seuls les initiés connaissent

127

Berlin a de nombreux visages. La ville en affiche d’emblée certains, tandis que pour découvrir les autres vous devez vous y immerger davantage. À Berlin, vous ne trouverez pas de ruelles et c’est la raison pour laquelle quand on y vient pour la première fois on a très souvent tendance à la qualifier d’impersonnelle et froide. Mais dans ces rues qui semblent s’étendre à l’infini, de véritables petits bijoux ne maîtrisent que trop bien l’art du camouflage. Si vous voulez vivre le véritable Berlin, vous devez percer ses secrets.

The Cat’s Pajamas

En raison du tourisme en forte croissance, trouver un bon hôtel est un véritable challenge. D’autant plus si vous n’avez pas de fortune à y consacrer et que vous voulez quand même être bien logé(e). The Cat’s Pajamas est en fait une auberge de jeunesse, mais elle n’a rien en commun avec l’établissement bruyant moyen traditionnel. Vous pouvez choisir de dormir dans un dortoir ou une chambre privée, qui seront de toute façon lumineux et agréables. Vous pourriez même quasi vous croire dans un hôtel boutique. Le petit déjeuner est du genre très modeste, mais comme il n’est pas compris dans le prix, sortez et profitez ailleurs d’un vrai Frühstück.

Roamers

Interdiction de sauter un de ces Frühstück (la déclinaison berlinoise du petit déjeuner) pendant votre séjour! Et si comme tout hipster qui se respecte vous êtes dingue du brunch, vous devez aller chez Roamers. Que vous soyez amateur(-trice) de repas sain ou de bombe sucrée, tout ce qu’on vous y sert est à se lécher les babines. Les places sont limitées, donc soyez devant la porte à l’heure de l’ouverture. Laissez-vous séduire par l’odeur pénétrante du café car – comment pourrait-il en être autrement – il ne déçoit jamais.

Rent a Bike 44

Berlin n’est pas une ville à découvrir à pied. Les transports en commun sont bien développés et vous emmènent rapidement partout, mais par beau temps rien n’est plus sympa que le vélo. Sauf si vous emportez le vôtre – ce qui est d’ailleurs parfaitement possible – il vous faudra louer une petite reine. Rent a Bike 44 vous propose à la location des bicyclettes de seconde main, qui ont toutes été révisées et réparées par son équipe. C’est non seulement bon marché, mais en outre vous soutenez un projet social. Tous les membres du personnel ont retrouvé une place sur le marché du travail grâce à Rent a Bike 44.

Tempelhof

Si vous venez juste de louer un vélo, faites un saut jusqu’au Tempelhof. Cet ancien aéroport est, en ce qui me concerne, une métaphore parfaite de la ville. Spacieux, propre, mais aussi un peu bizarre et, surtout, social. Pendant toute la journée, des gens viennent ici pour faire du vélo, courir, faire du skate, faire du cerf-volant, prendre l’apéro, jardiner… Tout est possible au Tempelhof. Pour une expérience optimale, passez d’abord par le magasin pour une petite bière et un snack. Car il y a de fortes chances qu’à Tempelhof vous perdiez toute notion du temps!

 

Voir cette publication sur Instagram

 

🖕 #fuckoff #jevousemmerdeetjerentreamamaison #berlin #berlintempelhof #berlintempelhofairport

Une publication partagée par Léo Og (@leo_auger) le

Teufelsberg

Les vestiges historiques se ramassent à la pelle à Berlin. Malheureusement, ils sont en majorité envahis par les touristes! Une balade à vélo sous la Brandenburger Tor se transforme très vite en gigantesque manège d’autos-tamponneuses. En raison de sa situation excentrée, le Teufelsberg est resté jusqu’à présent à l’abri des hordes de touristes. Après un long trajet avec le S-Bahn, vous devez encore marcher une demi-heure avant d’atteindre l’ancienne station d’écoute américaine. Mais vos efforts seront récompensés! Des œuvres d’art en graffiti, des scènes apocalyptiques et une vue impayable ne sont que quelques-uns des atouts du Teufelberg. Le présent et le passé convergent ici de façon bizarre et c’est une chose plutôt exceptionnelle.

Soviet War Memorial

Encore un vestige du tumultueux passé berlinois. Le Soviet War Memorial est situé dans l’ancien Berlin-Est, au milieu du Treptower park. Du néant surgit brusquement un mémorial aux dimensions imposantes. La folie des grandeurs de l’ex-URSS y est ici concentrée dans toute sa gloire. Au coucher du soleil, vous êtes pratiquement seul dans cet endroit et cette désolation ajoute encore à l’ambiance surréaliste. Promenez-vous, asseyez-vous avec une bouteille de bière à la main ou restez tout simplement sans voix.

Chapter One Coffee

Chez Chapter One Coffee, on ne s’embarrasse pas du superflu. Pas de plats à l’avocat, pas de frappuccinos bizarres et même pas de toilettes! Rien que du café, quelques sucreries et un minimum de petites tables. Si bien que vous n’y trouvez que de vrais Berlinois, qui viennent prendre leur dose quotidienne de caféine. Il n’y a pas que la carte, l’intérieur aussi est le Walhalla des minimalistes. Vous en ressortez tout apaisé(e), quoique bien réveillé(e) à cause du café!

Photoautomat

Si cela fait déjà plusieurs jours que vous vous baladez dans la ville, la présence un peu partout de photomatons ne vous aura pas échappée. C’est un vestige en noir et blanc du Berlin des années 50 et 60. Depuis 2004 elles ont repris du service, mais j’ai appris à mes dépens qu’elles ne fonctionnent pas toutes à la même vitesse. Cela vaut pourtant la peine de vous cacher du monde extérieur derrière les rideaux rouges pendant quelques minutes. Une pièce de deux euros dans la fente, quatre fois votre meilleur profil dans cette minuscule cabine et puis il ne vous reste plus qu’à attendre…