L’Europe étouffe, avec plus de 40° dans certains pays

43
Photo by Kenzo TRIBOUILLARD / AFP

L’Europe suait encore à grosses gouttes jeudi sous l’effet de la canicule, qui entraîne incendies, pollutions et records de températures.

En Belgique, les températures ne devraient pas dépasser 30 degrés en Gaume ce jeudi. Mais en France, cette journée pourrait être la plus chaude de cet épisode caniculaire exceptionnel par son intensité et sa précocité, et appelé à se répéter avec le réchauffement planétaire.

«Nous allons devoir changer notre organisation, notre façon de travailler (…) construire différemment», a prévenu depuis Tokyo le président français Emmanuel Macron, prévoyant une nécessaire «adaptation de la société et de ses pratiques».

«Dans l’après-midi, on atteindra 38 à 41 degrés sur les régions au sud de la Loire, 33 à 37 degrés plus au nord sur les départements en vigilance orange et un peu moins sur les côtes méditerranéennes», souligne Météo France.

La moyenne des températures maximales relevée mercredi en France (34,9°C) a déjà établi un record pour un mois de juin, précise l’organisme, et au cœur du Massif Central, dans le centre du pays, la ville de Clermont-Ferrand a subi 40,9°C, son record absolu.

Des températures dépassant les 40°C sont attendues jeudi et vendredi dans la péninsule italienne, en particulier dans le centre et le nord.

Ecoles fermées

En France, plusieurs écoles sont fermées pour ménager les enfants, et sur les pelouses du mondial féminin de football, les joueuses pourront se voir accorder des pauses fraîcheur en cours de match pour se réhydrater.

Vendredi, la température va encore monter et on pourrait ainsi «battre localement le record national», estime Météo France, record qui remonte au 12 août 2003 avec 44,1°C enregistrés à Saint-Christol-lès-Alès et Conqueyrac, dans le Gard (Sud).

En prévision du pic attendu en cette fin de semaine, la ministre française de la Santé Agnès Buzin a renouvelé les consignes «vis-à-vis de tous les publics» afin d’« éviter des morts et des passages aux urgences inutiles».

Le docteur Miho Susic, qui dirige les urgences de Split en Croatie, déplore également l’inconscience de certains face à la canicule. « Que puis-je dire quand une personne de 80 ans fait un malaise à midi sur la plage en plein soleil ? ». Les Balkans sont aussi accablés et le mercure atteindra les 36 degrés à Zagreb.

Un mort en Italie

A Milan, en Italie, un sans domicile fixe (SDF) de 72 ans a été retrouvé mort jeudi matin près de la gare centrale, victime d’un malaise dû à la chaleur, selon les autorités.

Le groupe Accor, qui exploite près de 1.700 hôtels en France, a annoncé mercredi soir qu’il allait ouvrir les espaces climatisés ou «rafraîchis» de ses établissements aux personnes âgées «en situation de fragilité». Ils seront rendus accessibles à partir de jeudi, de 7h GMT à 17h GMT, jusqu’au samedi.

Les animaux sont aussi confrontés à la canicule. Glace à la mangue pour les lémuriens, au poisson pour les Coati… Les zoos européens prennent soin de leurs pensionnaires, tandis que le gouvernement français a interdit pour «quelques jours» le transport des animaux au nom du bien-être animal.

La chaleur accentue par ailleurs les effets de la pollution, notamment à l’ozone, un épisode classique des vagues de chaleur puisque l’ozone se forme par réactions chimiques sous l’effet du soleil. Les villes de Paris, Lyon, Marseille et Strasbourg, ont mis en place la circulation différenciée pour les véhicules à moteur, qui oblige les voitures les plus polluantes à rester au garage.

Incendie en Espagne

En Espagne, des centaines de pompiers ont été mobilisés mercredi pour combattre un incendie de forêt en Catalogne (nord-est de l’Espagne) qui a dévasté 3.500 hectares à la faveur de vents violents et de la canicule.

«Nous n’avons pas été confrontés à un incendie de cette gravité depuis 20 ans», a estimé le gouvernement régional catalan.