Rock Werchter: Les débutants face aux habitués

IBelga / J. Jacobs

Rock Werchter, la grand-messe de l’été festivalier, c’est pour ce week-end! Nous vous proposons un coup de projecteur sur son affiche. Comme chaque année, le festival rassemble les plus grands noms du monde de la musique sur sa prairie du Brabant flamand, mais dans leur sillage pas mal d’inconnus prometteurs foulent de leurs pieds pour la première fois cette sacro-sainte herbe. Seront-ils la surprise de cette édition? Ou une des grandes stars illuminera-t-elle le firmament de Rock Werchter?

Jeudi 27: Maribou State vs Bastille

Si vous cherchez la raison pour laquelle les deux messieurs de Maribou State ne font que maintenant leurs débuts à Werchter, vous la trouverez dans la manière réfléchie avec laquelle ils bâtissent leur carrière. Ils ne sautent aucune étape et, pour chaque petit extra, ils se demandent s’il s’agit bien d’une valeur ajoutée ou pas. Idem pour leur musique qui régale vos oreilles et vous invite à danser. Leur tout dernier album, «Kingdoms In Colour», a été unanimement applaudi et va faire bouillonner le Klub C à la manière d’un jacuzzi, d’autant plus que ces messieurs reçoivent l’aide pour l’occasion des sonorités psychédéliques de Khruangbin.

Si les divinités de la musique devaient créer un «groupe de festival», il y a fort à parier que Bastille serait très proche de leur concept final. Depuis leur percée avec «Pompeii», il est clair que le groupe se sent comme un poisson dans l’eau devant de grandes foules. C’est la troisième fois que le leader Dan Smith et ses acolytes performent à Werchter et leurs passages précédents ont chaque fois produit de petits tremblements de terre. «Laura Palmer», «Good Grief» et «Happier» sont des décharges électriques pour les gorges. Le nouvel album du groupe sortira plus tard cette année, mais si Dan Smith dit que ce sera un «disque festif apocalyptique», alors vous savez à quoi vous devez vous attendre!

Vendredi 28: Tom Misch vs Weezer

Si vous passez dans les parages du Klub C vendredi après-midi, rassurez-vous, vous n’avez pas subitement un problème de vue! Ce guitariste soul à la voix de velours qui performe là sur la scène a en effet un teint de porcelaine et des boucles d’un blond vénitien. Il se nomme Tom Misch, vient de Londres et est venu pour que le soleil de midi soit encore plus éblouissant. Misch déclare avoir construit son background musical avec le magicien du jazz Robert Glasper et la légende du hiphop J Dilla, mais il y a injecté de l’hélium musical. Son premier opus «Geography» est si léger qu’à la fin de son concert il va planer au-dessus du Klub C!

En 1995, la chaîne flamande VT4 a vu le jour, Sony a sorti la première Playstation et le service militaire obligatoire a été supprimé. Des choses qui ont l’air vieilles comme le monde, mais il vaut mieux ne pas le dire aux membres de Weezer. C’est aussi l’année où ces geeks ont joué pour la première fois à Werchter. Aujourd’hui, 24 ans plus tard, ils ont eu pour la troisième fois Herman Schueremans au bout du fil et ils jouent à nouveau sur la plus grande scène de festival du pays. À quoi pouvez-vous vous attendre de leur part: des classiques pop rock comme «Buddy Holly», «Hash Pipe» et «Beverly Hills», des dansmoves gênants et, nous l’espérons, cette magnifique cover de «Africa» de Toto.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

It’s time to pack for Rock Werchter! Whoop whoop! What can you bring, and what is to stay home? Find all do’s and don’ts on https://bit.ly/2WCb7Wc #RW19

Une publication partagée par Rock Werchter (@rockwerchterfestival) le

Samedi 29: Donny Benét vs Florence + The Machine

Comment décrire un concert de Donny Benét? Ce qui s’en rapproche le plus, c’est un hologramme des homevidéos que votre tonton un peu original a conservé de sa période disco des années 80. C’est lourd à digérer, mais Donny est aussi un homme aux nombreuses impulsions. Avec ses cheveux en arrière et son bedon découvert en avant, l’Australien «chante» depuis 2011 déjà de la synthpop sucrée à tous ceux qui veulent l’entendre. Le «Prince au budget très limité» compense ses talents de chanteur douteux par une excellente oreille pour les morceaux catchy, un grand pouvoir de persuasion et cinq garde-robes avec des tenues improbables et des sacs-bananes. Pour se donner encore plus d’assurance, totalement inutile, il a emmené pour la première fois le groupe qui l’accompagne, The Donny Benét Show Band.

Si Rock Werchter pouvait bouger, le festival mettrait un genou en terre et demanderait à Florence Welch de ne plus jamais repartir! Cela fait déjà cinq fois qu’elle est à l’affiche avec Florence + The Machine, ce qui en fait un membre de la famille Werchter. La nymphe britannique de la scène a sorti l’année passée son quatrième album, «High As Hope», et on y entend une femme qui accepte son don et son originalité. Tant sur disque que pieds nus sur scène, Florence est ouverte, énergique et libre. Ses shows sont dès lors des montagnes russes émotionnelles, elle vous guidera dans les méandres et fera exploser les papillons dans votre ventre.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

🌩♥️

Une publication partagée par Florence Welch (@florence) le

Dimanche 30: Rosaliá vs Balthazar

Qui aurait pu penser que le flamenco allait être un des styles musicaux les plus tendances du moment? Le moteur de la renaissance de ce patrimoine espagnol porte le nom de Rosaliá. Elle a sorti en 2018 un des albums les plus attendus de l’année et a tout sauf déçu. Le fondement de sa musique est solidement implanté dans le terreau traditionnel, mais Rosaliá y a construit sa propre maison avec des murs de r’nb et un habillage qu’elle a vu chez des poproyaltys contemporaines comme Beyonce et Dua Lipa. Mieux vaut réserver la sieste du dimanche dans l’herbe du festival pour après son concert!

Balthazar fait la fête et le groupe en a parfaitement le droit. Celui qui fait la fierté de la Belgique joue pour la quatrième fois à Rock Werchter et le fait cette fois avec une version fichtrement intelligente d’un disque dance sous le bras. Après plusieurs projets solo et quelques changements de personnes, le temps était venu d’une bonne fois dérouiller bras et jambes avec «Fever». Ce qui va donner une ambiance encore plus détendue lors du concert de ces messieurs dimanche, c’est le fait que c’est le seul festival que fera le groupe cet été en Belgique. Un groupe belge qui a dépassé les frontières nationales, il n’y en a pas des masses, donc profitez de cet instant!

En pratique

Tous les chemins mènent à Rock Werchter, du moins à partir de demain et jusqu’à dimanche compris. Les fans de musique vont se retrouver pour un des principaux rendez-vous de la saison des festivals. Voici un rappel de toutes les informations pratiques pour l’édition de cette année.

Où?

Le centre de la Belgique se situera dans les prochains jours au Festivalpark de la localité de Werchter dans le Brabant flamand. C’est là que Rock Werchter va ouvrir ses portes pour des dizaines de milliers de fans. Les festivaliers qui restent dormir sur place auront accès dès demain aux campings. Les personnes qui ont réservé dans les campings spéciaux, comme The Hive, peuvent déjà y prendre leurs aises aujourd’hui.

Comment y accéder?

Rock Werchter essaie qu’un maximum de gens rallient la plaine du festival avec les transports en commun. Comme chaque année, des navettes de bus sont organisées à partir des gares de Louvain et d’Aarschot. Avec votre entrée, vous pouvez sur le site web du festival obtenir un titre de transport pour le bus et le train. Les personnes qui se rendent au festival à vélo pourront l’y laisser dans l’un des nombreux et grands parkings pour les vélos.

Qu’y manger?

Rassurez votre maman en lui disant que vous n’allez pas vivre pendant quatre jours que de frites et de hamburgers. Cette année encore, Rock Werchter a multiplié les choix sur le menu. Dont voici un aperçu: salades, huîtres, pâtes, plats asiatiques, smoothies et les premières moules de la saison. En prévente, les bons se vendent à 2,75€ pièce. Sur la plaine du festival, vous débourserez 2,9€ pièce.

Combien coûte une entrée?

Si vous voulez profiter des concerts pendant quatre jours, vous pouvez acheter une entrée combinée pour 243€. L’entrée pour un jour coûte 105€. Attention, tous les tickets d’un jour pour le vendredi et le samedi ont été vendus. Les entrées sont disponibles via ticketmaster.be.