Découvertes MiNT : Jakomo et Screaming Use of Bass

Ph. Jakamo

Deux groupes parfaitement belges une fois encore dans ces colonnes. Dans le Bruxelles flamand qui se joue des frontières linguistiques, le bouillant nouveau rejeton de Jakomo. Un peu plus au Sud, les basses infernales de SüB avant leur été garni de festivals.

Jakomo – « Resolutions »

Jamais le made in Brussels n’a été aussi… convaincant. Le label Etiket Records a encore frappé. Pour preuve, écoutez la qualité du dernier né de l’écurie Jakomo, qui ne va certainement pas faire descendre les pressions dans les bars.

Jakomo, c’est la contraction sur scène et en studio de 5 garçons : Julien, Wout, Bregt, Marvin et Mathias (le clip est un poil plus paritaire que la composition du groupe). Depuis leur dernier EP en 2017, le chemin parcouru est immense. Authentique et sans prétention.

On aime sans peine ces 3 minutes (et quelques mesures) de « Resolutions », sorties vendredi dernier sur l’ensemble des plateformes. Mais pas uniquement parce que tout a été écrit, composé, élevé, peaufiné, tourné, monté autour de la capitale. Non, on l’aime surtout parce que ce « rock suave » correspond parfaitement au cahier de charge de son époque : langoureux et désabusé.

Le titre – et son clip, surtout – racontent, de l’aveu du groupe lui-même, les aspirations d’une génération à la fois « mélancolique et joyeuse dans sa mélancolie, obsédée par la recherche de l’alter ego, dans le sens du miroir d’eux-mêmes« . Ce titre a été écrit – on ne pouvait pas rêver meilleur communiqué de presse – sous les draps, un soir d’hiver 2017. Il décrit une forme de « quête d’indépendance et de liberté« , mais aussi « les affres de la recherche de son identité, à travers le regard des autres en société« , précise Julien Tanghe (guitare/voix).

Ne vous laissez toutefois pas refroidir par le mode d’emploi. Cet excellent single peut se laisser écouter et regarder avec délice et volupté, sans réfléchir aux conséquences et au contexte.

Screaming Use of Bass – « Teenage Lust »

Süb (pour « Screaming Use of Bass« ) voit le jour il y a bientôt 2 ans et demi. L’idée de départ ? « Faire cohabiter 2 basses aux influences dichotomiques« , indique Joris Oster. Et en dehors des ces considérations techniques ? “L’envie de faire de la musique et qu’elle se partage”. Ouf.

Le groupe est (une fois de plus) composé de 4 garçons : Jaïro, Michaël, Olivier et Joris. Ce dernier poursuit : « On aime développer des structures atypiques aux rythmes tantôt saccadés tantôt envoûtants, avec une voix pleine et enflammée. » L’album « Join the Evolution » compte 10 titres, postés en intégralité sur Soundcloud. Sous pavillon Little Monk Records, il entend faire une sorte de jonction entre le monde de l’électro et de la brit pop.

Un titre pour s’y mettre ? Peut-être « Teenage Lust », où j’ai entendu des effluves de Cure. Retrouvez-les sur scène cet été au Zik Zak, au Bear Rock, au Donkey Rock et au Massif Festival. Les dates se trouvent sur leur (très dark) site web officiel.

La découverte de MiNT, du lundi au jeudi à 10h30 et 18h30 sur MiNT.be/player

Cédric Godart