Paris va créer des « forêts urbaines »

AFP

Derrière l’Opéra Garnier, sur le parvis de l’Hôtel de Ville et de la gare de Lyon, ainsi que sur les berges: quatre lieux de Paris vont être végétalisés, pour créer des « forêts urbaines », a annoncé la maire Anne Hidalgo.

« Je suis convaincue que Paris doit s’adapter à l’évolution des températures », affirme Anne Hidalgo, la maire de Paris, rappelant que « le Giec (groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat) prévoit des pics de canicule à 50 °C d’ici 2050 » dans la capitale. La maire de la capitale française mise donc sur la création de forêts urbaines pour limiter les coups de chaud. Parmi les sites concernés, seule l’une des deux voies sur berges, déjà coupées à la circulation, sera débitumée, en l’occurrence celle de la « Rive droite ». L’autre voie restera « goudronnée pour la circulation des véhicules d’urgence ».

Pour faire ces aménagements, des concertations seront engagées « avec les maires d’arrondissement et les habitants », et un débat se tiendra en Conseil de Paris. Ces démarches seront suivies « d’une déclaration de travaux, avec une consultation préalable des Architectes des Bâtiments de France », détaille Anne Hidalgo. En sus, à la rentrée, 28 cours d’école « oasis », plus végétales et avec moins d’asphalte, seront créées, « dans tous les arrondissements », affirme l’édile.

La présence d’arbres en ville, qui présente des avantages pour la biodiversité, permet de limiter localement les coups de chaleurs, grâce à l’ombre et l’humidité qu’ils produisent.