Kidnappée et violée en Australie, cette Belge raconte son calvaire

341
60 Minutes

Alors que les recherches se poursuivent en Australie pour retrouver Théo Hayez, la chaîne Nine a diffusé un reportage sur l’histoire de Davine Arckens, une Courtraisienne kidnappée et violée il y a deux ans.

Davine Arckens, une habitante de Courtrai, a été kidnappée en Australie il y a deux ans alors qu’elle voyageait avec son sac à dos dans le pays. Son agresseur est un quinquagénaire qui, sous un faux nom, lui avait proposé de travailler dans sa ferme. Sauf qu’une fois sur place, la jeune femme a été enfermée dans une porcherie, dénudée et violée à plusieurs reprises.

Pour la dissuader de s’enfuir, l’agresseur l’avait menacée de mort, affirmant faire partie d’une «organisation». «J’étais juste coincée là et je pensais que cela allait prendre longtemps avant que je puisse partir ou que je sois retrouvée», a expliqué en cours de reportage la jeune fille qui affirme avoir cru mourir.

Durant l’absence de son agresseur, la touriste avait réussi à se dégager de ses chaines et à envoyer des messages d’alerte via son ordinateur à sa famille en Belgique et à une amie en Australie. Ceux-ci ont prévenu la police australienne. Les autorités, grâce aux signaux du téléphone mobile de la victime, avaient alors rapidement pu déterminer sa localisation. A l’approche des policiers, l’agresseur avait emmené la Belge dans un motel avant de fuir. Apeurée, la jeune fille était restée un moment dans la chambre avant d’oser sortir en rue et être retrouvée par la police.

Aujourd’hui libre et en sécurité, Davine Arckens s’estime heureuse d’être en vie, même si elle affirme avoir dû « tout réapprendre. » Son agresseur a lui été condamné en mai dernier à 18 ans de prison pour kidnapping, viols, attaques indécentes et tentatives de viol. Il pourrait cependant déjà être libéré en 2032.