Une maîtresse SM condamnée pour avoir tué accidentellement son client

129
AFP / M. Bureau

Cette séance SM aura été fatale pour le cinquantenaire : à sa demande, sa maîtresse lui a injecté de la procaïne, un anesthésique. Après huit seringues, le client est mort d’une crise cardiaque. La jeune femme a été condamnée à la prison avec sursis, tout comme son compagnon de l’époque, rapporte Het Laatste Nieuws.

Les faits se sont déroulés en 2017 en Flandre orientale. À la recherche d’une nouvelle maîtresse, l’homme trouve le numéro de la jeune femme en ligne et fixe un rendez-vous avec elle, après une demande particulière. « Il est très important pour moi que vous sachiez faire des injections », insiste le cinquantenaire.

Au mois d’août, il se rend chez le couple, descend dans la cave SM et s’installe sur une chaise. À moitié nu, il se fait injecter, à sa demande, des seringues de procaïne. Après la huitième injection, il est victime d’un arrêt cardiaque fatal.

La jeune femme de 29 ans a été condamnée à une peine de 30 mois de prison avec sursis probatoire. Le compagnon de la maîtresse de l’époque, considéré comme complice, a lui aussi, été condamné. De plus, ils doivent environ 10 000 € de dommages et intérêts à la famille de la victime.