Une énorme tête de loup vieille de 40.000 ans retrouvée en Sibérie

92
Photo Twitter

Une gigantesque tête de loup en excellent état et vieille de près de 40.000 ans a été retrouvée sur les bords de la rivière Tirekhtyakh, au nord de la Yakoutie, selon le Siberian Times.

C’est un habitant local qui a fait cette extraordinaire découverte qui laisse également les scientifiques perplexes. Pourquoi la tête et pas le corps entier? On aurait pu croire à un très antique trophée de chasse mais, selon les chercheurs, la plus ancienne présence humaine dans la République de Sakha n’est attestée qu’il y a 32.500 ans.

La tête de ce loup mesure près de 40 cm de long, ce qui laisse présager que ce spécimen était près de 25% plus grand que les loups gris modernes. Ce canidé, mort vers l’âge de trois ans, devait en effet mesurer près de 2 m de long de la tête à la queue.

« Il s’agit d’une découverte unique des tout premiers restes d’un loup du Pléistocène complètement développé et de son tissu préservé », a expliqué Albert Protopopov, de l’Académie des sciences de la République de Sakha.

Photo Twitter

« Nous devons le comparer aux loups modernes pour comprendre l’évolution de cette espèce et retrouver son apparence ».

Des analyses ADN de l’animal vont en effet être effectuées par des généticiens du Musée suédois d’histoire naturelle.

La Sibérie semble donc être une terre propice pour ce genre de découvertes. Il y a quelques semaines à peine, on avait en effet retrouvé un poulain congelé vieux de 42.000 ans dans le permafrost du cratère de Batagaï. Du sang liquide avait même pu en être prélevé.