Une étudiante de 19 ans gagne sa vie en … éternuant

523
Ph. Instagram

Abi Haywood, une étudiante anglaise de 19 ans, a trouvé un moyen original de financer ses études. La jeune femme gagne sa vie en se filmant en train d’éternuer.

Certains fétichistes sont prêts à lâcher des montants importants pour leurs fantasmes. Certains sont fous des pieds, d’autres des sous-vêtements déjà portés. Abi Haywood, une jeune anglaise de 19 ans qui fait des études d’art, a mis sous les projecteurs un phénomène étrange : des adorateurs sont prêts à payer plus de 100 € pour des vidéos de la demoiselle, souvent en petite tenue, qui éternue.

Des fétichistes des éternuements

Tout a commencé par une vidéo anodine publiée sur les réseaux sociaux sur laquelle Abi éternue. La vidéo a été vue plusieurs milliers de fois et des fétichistes l’ont contactée pour lui dire qu’ils étaient prêts à payer pour d’autres vidéos d’éternuements. Y voyant un moyen de se faire de l’argent facilement, l’étudiante s’est lancée donc dans le business des éternuements.

Jusqu’à 100 € par vidéo

Pour que sa petite affaire soit rentable et puisqu’elle ne sait pas éternuer sur demande, Abi a mis au point une sorte de tige (qu’elle appelle « godemichet à nez ») qu’elle insère dans son nez pour se faire éternuer. Elle affirme qu’elle peut gagner jusqu’à 100 £ (environ 112 €) pour une vidéo personnalisée en fonction des souhaits du fétichiste.

La jeune femme n’a pas honte de cette activité qui lui permet de financer ses études. Récemment, elle a même accepté de témoigner sur le plateau de l’émission « This Morning » pour expliquer son étrange gagne-pain.

View this post on Instagram

https://youtu.be/SAirrc7sQqU

A post shared by ABI HAYWOOD / SNOTTY BITCH (@4bi___) on