Radiohead diffuse 18 heures inédites d’« OK Computer » pour contrer un pirate

AFP / K. Winter

Le groupe a partagé 18 heures de sessions d’enregistrements de l’album « OK Computer » pour couper l’herbe sous le pied à un hacker qui leur demandait 150.000 $.

Jonny Greenwood, le guitariste de Radiohead, a confirmé hier que le groupe avait été contacté par un pirate. Ce dernier menaçait de diffuser 18 heures de sessions d’enregistrements de l’album « OK Computer » si le groupe ne lui payait pas 150.000 $.

Et visiblement, les membres de Radiohead n’ont pas été intimidés par cette demande de rançon. « Nous avons été piratés la semaine dernière, explique sur Twitter Jonny Greenwood. Quelqu’un a volé les archives minidisques de Thom (le chanteur du groupe, ndlr) de l’époque d’OK Computer (…). Au lieu de – trop – nous plaindre, ou de l’ignorer, nous publions l’intégralité des 18 heures d’enregistrements sur Bandcamp (…). Pendant 18 jours et pour 18 livres, vous pourrez juger par vous-même si nous aurions dû payer la rançon. »

Les fans ont donc l’occasion d’acheter ou d’écouter en streaming un ensemble inédit de morceaux du groupe. On y retrouve des versions alternatives, des sessions solos, etc. Pour les plus curieux, certains aficionados ont recensé sur un Google Doc les différents morceaux que l’on retrouve sur les 18 heures d’enregistrements, dont une version de 12 minutes de « Paranoid Android » .

Les bénéfices de la vente de ces morceaux seront reversés au mouvement Extinction Rebellion. Ce groupe international « non-violent » de « désobéissance civile » veut « un changement radical pour minimiser le risque d’extinction humaine et de crise climatique. »