L’arrivée de ‘bébé’ et le zéro déchet sont plus que compatibles

L’arrivée d’un p’tit bout de chou vient chambouler votre quotidien et… votre intérieur! Table à langer, lit à barreaux ou évolutif, parc, tapis de jeu… nombreux sont les objets que l’on vous vante dans les magasins et les publicités. Mais a-t-on réellement besoin de tout ça? Pas vraiment… La venue d’un nouveau-né peut-elle rimer avec zéro déchet? La réponse est oui! «Il y a très peu de choses qui sont indispensables», explique Céline De Schryver, home organiser et animatrice d’atelier «Bébé (presque) zéro déchet». Et quand elles le sont, il existe des alternatives à la surconsommation.

«N’achetez pas avant d’en avoir besoin», conseille Céline lors de ses ateliers. D’après des études, en général, on utiliserait 20% des objets que l’on possède, nous informe la spécialiste du zéro déchet et du désencombrement. Il faut pouvoir faire la différence entre les envies et les réels besoins. A-t-on vraiment besoin d’une table à langer? A-t-on la place pour la stocker? Ne peut-on pas utiliser une table que l’on possède déjà? Avant d’acheter quelconque objet, posez-vous la question de son utilité.

Communiquer

Une des plus grandes difficultés en la matière est de faire comprendre à son entourage que bébé n’a pas besoin de tous ces jeux et objets en tout genre. Que ça soient les grands-parents, les meilleurs amis, les oncles ou les tantes, ils vont tous vouloir gâter votre bambin! Et chacun a son idée à la question pour y parvenir… Expliquez-leur votre démarche et proposez-leur des alternatives. «Par exemple, si votre entourage veut absolument lui offrir un énième jouet, suggérez-leur de prévoir à la place un atelier pour bébé.» N’hésitez pas non plus à communiquer votre démarche sur le message d’accueil de votre liste de naissance. Expliquez que vous avez privilégié des objets trouvés en seconde main ainsi que des produits naturels et non toxiques. Argumentez vos choix. Il est important que chaque membre de votre famille sache pourquoi votre liste de naissance ne ressemble pas à ce qu’il a l’habitude de voir.

Les raisons

Parmi les raisons que vous pouvez invoquer, il y a bien entendu le côté écologique d’une telle démarche. Prenons l’exemple des couches culottes. «Il faut savoir que plus ou moins 5.000 couches jetables sont utilisées pour un enfant jusqu’à l’âge de 2, 5 ans», détaille Céline. Ce qui représenterait plus de 60 kg de pétrole! Par ailleurs, même en comptant leurs passages dans une machine à laver, les couches lavables utilisent moins d’eau et moins d’énergie que la version jetable. En effet, d’après une étude citée sur le site de Conso Globe, «la production et l’utilisation des couches lavables consommeraient 3,5 fois moins d’énergie et 2,3 fois moins d’eau que les jetables». Bien entendu, tout dépend de la manière dont on s’en sert et de leur entretien.

Il n’y a pas qu’au niveau écologique qu’on trouve des avantages au zéro déchet. D’un point de vue pécuniaire également, vous y trouverez votre compte. Si on reprend l’exemple des couches culottes, «il faut compter entre 1.500 et 2.500 € pour les 2,5 ans de langes jetables nécessaires par enfant, contre 900€ entretien compris pour les lavables», détaille Céline. De plus, les bénéfices financiers lorsqu’on achète en seconde main ne sont plus à démontrer. Dans de nombreux magasins ou sites en ligne de seconde main, vous ferez sans aucun doute de bonnes affaires tant au niveau vestimentaire que du matériel nécessaire.

The last but not least: les bénéfices au niveau de la santé ne sont pas non plus négligeables! Éviter les langes jetables, c’est éviter les produits chimiques sur le postérieur de votre bébé. Il en va de même en fabriquant soi-même le liniment. Privilégier une alimentation bio permet d’éviter les pesticides. Ne pas donner à votre bébé des jouets en plastique réduit son contact permanent avec des perturbateurs endocriniens.

Bref, vous l’aurez compris: l’arrivée d’un nouveau-né dans une famille est compatible avec un mode de vie écologique et zéro déchet, et cela ne comporte que des avantages!

Maïté Hamouchi

Pour participer aux ateliers de Céline De Schryver, rendez-vous sur www.ecozy.be

Que mettre sur sa liste de naissance ?


Ph. Pixabay

Si vous êtes dans une démarche écologique et de zéro déchet, vous vous demandez peut-être ce dont vous avez besoin et ce que vous allez mettre sur votre liste. Voici quelques idées:

  • Du matériel et des vêtements achetés en seconde main
  • Du matériel ou des vêtements en location
  • Des produits en verre ou en inox (on évite le plastique coûte que coûte)
  • Des boîtes repas pour les parents afin que bébé puisse passer le maximum de temps avec Papa et Maman (ex: Little Green Box)
  • Des repas bio préparés maison
  • Des heures de babysitting
  • Des ateliers pour bébé (éveil musical, bébé nageur, etc.)
  • Des titres services pour que bébé puisse passer le maximum de temps avec vous

Vous pouvez facilement confectionner ce genre de listes