Découvertes MiNT 100 % belges avec The Lighthouse, Jeremy Walch et The Bipolar

Ph. The Lighthouse

Sans frontière linguistique, sans frontières tout court. De Leuven à Samsö, place aux nouveaux The Lighthouse, Jeremy Walch et The Bipolar.

The Lighthouse – « Cover Story »

Faut-il encore présenter The Lighthouse ? Ce groupe belge originaire de Leuven – ni trop pop ni trop électro – a remporté le concours « The Nieuwe Lichting » chez nos confrères de Studio Brussel en 2017. Depuis lors est sorti « Joyride », un bel EP qui leur a permis de tenir la tête des playlists dans le Nord du pays… et de franchir le mur du son au Sud. De l’AB à Bruxelles au Pukkelpop en passant par Het Depot dans leur ville d’origine, ils ont même reçu une invitation pour le Sziget Festival.

Début de cette année, « Catch Fire » donnait le ton d’un futur premier album, toujours prévu pour la fin de l’année. Il faut y ajouter « Cover Story », un entraînant single qui tombe à pic pour l’été. Celui-ci sera suivi d’une autre à la rentrée.

Quant au premier album, ils pourront le défendre sur scène le 26 octobre à l’occasion d’une « release party » qui se tiendra pour l’occasion à l’Ancienne Belgique, dans la capitale.  Il est promis « poppy, mais pas trop« . Les fans de la première heure ne devraient pas être dépaysés.

En attendant le clip officiel, une « art vidéo » a été postée sur leur compte Youtube.

Jeremy Walch – « Melbourne »

Son premier solo a mis du temps à se concrétiser, lui qui jusqu’ici partageait l’affiche avec d’autres (dont Lucy Lucy).  Vous avez peut-être croisé sa musique en mai aux Nuits Botanique. Jeremy Walch livre (enfin) un réjouissant album, entièrement composé et écrit sur la route, dans un van. Le premier LP de l’Australien (qui vit à Bruxelles) est baptisé « Scarlet » (écarlate).

Durant son périple, il accumule les titres valables (plus d’une trentaine, raconte la légende) et c’est dans une chambre de Melbourne qu’il finit par en enregistrer… une dizaine. Ce qu’il retient de cette captivité ? « Melbourne », un single, porté à nos oreilles par Luik Records, qu’il décrit ainsi : « J’ai écrit le titre Melbourne après y avoir vécu presque 6 mois. Cette métropole est tellement pleine d’espoir, de sérénité. Du plus jeune au plus vieux, tout le monde y est cool. J’ai eu besoin de déclarer ma flamme à ce lieu fantastique, un peu comme si j’écrivais une lettre à un amour de vacances. »

L’album a été produit et arrangé par Nicolas Michaux. Les versions définitives des chansons ont été enregistrées dans la capitale belge, mais aussi à Samsö au Danemark (pour la petite histoire, c’est île d’adoption de Nicolas Michaux).

MELBOURNE

Link to stream the album : https://luikrec.lnk.to/SCARLETMELBOURNE, first single :Video Directed by Thomas de Hemptinne with the precious help from Mihnea popescu , Guillaume Saey, Sebastien Alouf & Nathanaël Havez.Cast : Cécile Hanquet & I

Posted by Jeremy Walch on Friday, April 19, 2019

The Bipolar – « Dreaming The Silence »

Last but not least. Tout chaud, tout rock :The Bipolar. Le groupe de Namur – qui oscille entre Patrice Honings et Pierre Bertens – annonce la sortie imminente d’un nouvel album « LoveStar », qui comptera 14 titres (ils ont plutôt bien travaillé). Le nouveau single est sorti ce lundi, avec son clip placé sous la direction de Tools of Dad. Suivront une série de concerts qui passeront par Namur, Bruxelles, Lille et même… Londres.

Nous sommes très heureux de vous présenter le premier single (Dreaming the silence) de notre album LOVESTAR qui sortira…

Posted by The Bipolar on Monday, June 3, 2019

La découverte musicale, du lundi au jeudi à 10h30 et 18h30 sur Mint.be.

Cédric Godart