Google investit 600 millions d’euros dans un nouveau data center en Belgique

Belga / L. Dieffembacq

Le géant américain de l’informatique Google a annoncé lundi un nouvel investissement de 600 millions en Belgique, avec la construction d’un nouveau centre de données (data center) sur son site de Saint-Ghislain. La quatrième construction portera l’investissement total en Belgique à 1,6 milliard d’euros.

En 2018, Google avait annoncé la construction d’un troisième data center, qui sera opérationnel d’ici la fin de l’année, ainsi que, grâce à un investissement de 3 millions d’euros, d’une nouvelle centrale solaire générant chaque année 2,8 mégawatts d’énergie renouvelable propre sur le site du data center de Saint-Ghislain. Le 4e centre de données devrait être prêt, selon Google, à l’horizon 2021.

Le premier data center de Google en Europe a ouvert ses portes en 2009 à Saint-Ghislain. Il s’agissait du premier data center de Google au monde à fonctionner entièrement sans réfrigération, en utilisant un système de refroidissement par évaporation. Celui-ci puise les eaux usées du canal industriel tout proche du site et réduit ainsi la consommation globale d’énergie.

Une chance pour la région

L’ensemble du site de Google à Saint-Ghislain emploie actuellement quelque 350 personnes à temps plein ainsi que des sous-traitants, soit des ingénieurs en informatique, des ingénieurs électriciens et mécaniciens, des agents de sécurité, du personnel de maintenance des installations. Google a souligné que ces chiffres «n’incluent pas les ouvriers de la construction qui construisent de nouveaux centres de données ou rénovent des installations existantes.»

Selon un rapport publié par «Copenhagen Economics» en juin 2015 et évoqué par Google, la société a investi 775 millions d’euros dans la construction et l’exploitation du centre de données de 2007 à 2014. Ces investissements ont permis de créer 1.500 emplois locaux en moyenne par an durant la même période et de soutenir une activité avec un impact économique de 900 millions d’euros pour le PIB belge.