La proposition indécente de Renée Zellweger

Ph. Adam Rose / Netflix

On la connaissait drôle et déjantée sous les traits de Bridget Jones. Netflix a fait de Renée Zellweger une femme aussi mystérieuse que machiavélique !

A partir d’aujourd’hui, les utilisateurs de Netflix découvriront Renée Zellweger comme ils ne l’ont jamais vue. Pour son premier rôle régulier au petit écran, l’actrice américaine se glisse dans la peau d’Anne, une femme d’affaires riche, mystérieuse et puissante. Son credo : « Le destin n’existe pas. Seuls les choix comptent ». Anne va faire une « proposition indécente » à un couple de jeunes mariés, Lisa et Sean. Comme dans le film d’Adrian Lyne (avec Robert Redford et Demi Moore), Anne offre de financer la société de Lisa (interprété par Jane Levy), au bord de la faillite, en échange d’une nuit seule avec son mari (joué par Blake Jenner). Les genres sont inversés par rapport à la « Proposition indécente » de 1993 et le propos est modernisé mais la question morale reste au centre de la série.

Ph. Netflix

Chaque saison de cette anthologie créée par Mike Kelley -connu pour avoir créé la série « Revenge »- explorera les conséquences de ce qui se produit lorsque des gens biens se mettent à faire des choses moralement inacceptables.

Notre avis

Après avoir visionné les quatre premiers épisodes, ce que l’on retient de « What/if » est son côté sombre et addictif.

Même si le scénario de ce thriller noir n’a rien de surprenant, les éléments narratifs sont habilement distillés, offrant une bonne dose de suspense au spectateur. Autre point positif de cette nouvelle série : elle met les femmes au premier plan, à travers les personnages forts de Lisa et d’Anne. Au niveau du casting, seule Renée Zellweger parvient toutefois à se démarquer, grâce à un charisme indéniable.

Après « Revenge » -qu’on avait adoré avant qu’elle ne s’essouffle fameusement-, Mike Kelley nous offre une nouvelle série à dévorer.

Ph. Netflix