La Colombie appelle à la solidarité pour faire face à l’afflux de migrants vénézuéliens

63

Le ministre des Affaires étrangères colombien Carlos Holmes Trujillo a plaidé mercredi pour une mobilisation à l’international alors que la Colombie fait face à des difficultés à gérer le flux de migrants en provenance du Venezuela, le second plus large déplacement de population au monde après la Syrie. « Aujourd’hui nous avons 1.296.552 Vénézuéliens dans le pays, la plus grande communauté de migrants dans un pays, après celle des Syriens en Turquie, mais aussi la plus rapide à atteindre un tel nombre », a déclaré Holmes Trujillo dans une déclaration.
Le ministre ajoute qu’alors que la situation humanitaire au Venezuela continue à se détériorer, « le flot de la migration continue de gonfler ». « Il y a en moyenne plus de 63.000 personnes qui entrent dans le pays chaque jour, et 2.500 y restant », poursuit le diplomate.
Holmes Trujillo a appelé à une « plus grande mobilisation » de la communauté internationale, assurant qu’un plus large nombre de migrants exige davantage de ressources.
Il demande plus de solidarité et d’action politique, de même que plus de sanctions pour mener à la chute du gouvernement du président vénézuélien Nicolas Maduro.
En décembre, l’Organisation internationale pour les migrations et le Haut Commissariat des Nations unies pour les réfugiés ont affirmé que le nombre de migrants et réfugiés en Amérique latine pourrait grimper de 3,3 à 5,4 millions d’ici la fin de l’année.
Le Venezuela a plongé dans sa plus grave crise économique et politique durant le mandat de Nicola Maduro, qui a été réélu dans une élection boycottée par l’opposition il y a un an.
Des douzaines de pays, dont la Colombie, ont reconnu le chef de l’opposition Juan Guaido comme le président par intérim depuis janvier.

Source: Belga