TC Nivelles – Mendicité agressive à Louvain-la-Neuve: 15 mois d’emprisonnement ferme

Le tribunal correctionnel du Brabant wallon a condamné mercredi Emmanuel D., un Français sans domicile fixe mais fréquentant régulièrement les rues de Louvain-la-Neuve, à 15 mois d’emprisonnement ferme. L’homme était poursuivi pour des petits vols à l’étalage, des dégradations commises dans une maison qu’il squattait entre novembre 2017 et février 2018, ainsi que des coups et blessures. Cette dernière prévention se rapporte aux morsures infligées à deux jeunes gens par le chien que le prévenu avait lancé sur eux, parce que les victimes refusaient de lui donner de l’argent. Les faits ont eu lieu dans le centre de Louvain-la-Neuve le 5 novembre 2017. Le prévenu faisait la manche et après avoir essuyé un refus de lui donner de l’argent de la part de deux jeunes, le prévenu a ordonné à son chien de les attaquer. Les policers qui sont intervenus ont constaté que les deux victimes avaient des traces de morsure au mollet, et les victimes ont formellement reconnu le prévenu. Celui-ci, à l’audience, niait les faits.
En ce qui concerne l’habitation squattée et dégradée, le prévenu avait une explication particulière. « D’accord, ce monsieur n’avait rien demandé et ce n’était pas cool, mais on devait s’arranger à l’amiable et du jour au lendemain, il a voulu me mettre dehors », a-t-il affirmé devant le tribunal. En réalité, ne parvenant pas à faire partir le prévenu de son plein gré, le propriétaire avait fait couper l’eau et l’électricité.
Pour fixer la hauteur de la sanction infligée au prévenu, le jugement rendu mercredi prend en compte la multiplicité des faits, les conséquences pour les victimes et le manque de remise en question dont le prévenu fait preuve. La justice indique que le mode de vie d’Emmanuel L. ne l’autorise pas à adopter des comportements répétés portant atteinte à la propriété et à l’intégrité physique d’autrui.

Source: Belga