EuroMillions Basket Awards – Anvers grand vainqueur des Awards 2019

EuroMillions Basket Awards - Anvers grand vainqueur des Awards 2019

Les Anvers Giants sont les grands gagnants des prix belges du basket cette saison. Ismael Bako a été élu Joueur belge de l’année aux EuroMillions Basketball Awards remis à Lint mercredi soir. L’Américain Paris Lee est le Most Valuable Player (MVP) et leur entraîneur, Roel Moors, a été reconnu comme le meilleur entraîneur. Après avoir reçu le trophée, Ismael Bako, le pivot des Giantsa tenté d’exprimer son sentiment de bonheur. « Les mots ne peuvent pas décrire à quel point je suis heureux maintenant : d’abord la coupe, puis notre parcours en Ligue des Champions (Anvers a terminé troisième, ndlr). Nous avons tout pris et ça me donne beaucoup de motivation pour ce qui reste à venir. »
Lors de sa deuxième saison avec les Giants, Bako a bien progressé. L’an dernier, il a tourné à 7,5 points de moyenne, et cette saison à 10,8. « J’ai vraiment percé cette saison, j’avais vraiment l’impression de grandir. L’année dernière, j’étais un joueur normal, maintenant j’ai un rôle important à jouer. J’ai reçu la confiance et les occasions du staff et j’en ai profité aussi. Le lien avec le distributeur Paris Lee a également joué un rôle », a expliqué Bako.
Le Joueur de l’année de la saison dernière Jean Salumu joue maintenant en Italie et tous les vainqueurs des cinq dernières années sont partis à l’étranger. Est-ce aussi le pas que Bako va faire cet été ? Il ne laisse pas encore apparaître ses cartes. « Si Anvers est la meilleure option, je resterai. S’il y a une très bonne opportunité à l’étranger dans un club où je peux grandir davantage, alors bien sûr, je devrai prendre cette décision. Cela peut être en France, en Allemagne ou en Espagne, mais c’est surtout l’équipe qui est importante. Je ne m’en occupe pas pour l’instant. »
L’Américain Paris Lee, qui, tout comme Bako, en est à sa deuxième saison à Anvers, a été choisi comme MVP, qui concerne tous les joueurs du championnat. Roel Moors est devenu l’entraîneur de l’année, mais aussi Lee et Bako, figurent dans la meilleure équipe défensive, aux côtés de Clifford Hammonds de Charleroi, Jean-Marc Mwema d’Ostende et Ibrahima Fall Faye de Louvain. Et dans l’équipe offensive de l’année, il y a même trois Giants : Bako et Lee, mais aussi l’énergique JaeSean Tate. Le tireur de Spirou Charleroi Matt Mobley et Amin Stevens du Brussels, qui d’après l’analyse des statistiques est le meilleur joueur de la compétition, complètent l’équipe ‘all offensive’.
Et comme si la fête du basket à Anvers n’était pas encore terminée, le légendaire joueur de basket-ball anversois Willy Steveniers, surnommé le keizer (empereur), a reçu à l’âge de 80 ans un prix pour l’ensemble de sa carrière.
L’espoir de l’année est Tito Casero-Ortiz, 22 ans, de Okapi Aalstar. De nationalité cubaine et belge, après quelques débuts prudents en première division alors qu’il était encore joueur à Spirou Charleroi, il a reçu sa chance cette année à Alost avec Jean-Marc Jaumin. Le nouvel entraîneur Tony Van den Bosch lui fait également confiance. Il a joué 21 minutes par match et a tourné à 7,8 points en moyenne.
Chez les dames, Becky Massey (Wavre Sainte-Catherine) est l’espoir de l’année comme il y a douze mois. Son équipière Laure Resimont cumule les trophées de Joueuse belge de l’année, comme en 2018, mais aussi de MVP. Le coach national et aussi celui de Namur Philip Mestdagh a été nommé entraîneur de l’année où il succède à Arvid Diels (Wavre Saçinte-Catherine). Comme l’année dernière, Renaud Geller a été nommé meilleur arbitre masculin.

.

Source: Belga